jeudi 31 juillet 2014

Parce que je t'aime - Guillaume Musso

Layla, une petite fille de cinq ans, disparaît dans un centre commercial de Los Angeles. Brisés, ses parents finissent par se séparer…
Cinq ans plus tard, Layla est retrouvée à l’endroit exact où on avait perdu sa trace. Elle est vivante, mais reste plongée dans un étrange mutisme.
À la joie des retrouvailles, succèdent les interrogations. Où était Layla pendant toutes ces années ? Avec qui ? Et surtout : pourquoi est-elle revenue ?

Mon avis:
Mystique, incroyable, bluffant, touchant, bref un livre à ne pas rater! 

Évidemment avec Musso on ne sait jamais à quel sauce il va nous manger, ces livres sont juste des petits chefs d’œuvre et bien qu'on en connaisse la plume on finit toujours par ne pas avoir deviné le dénouement! Encore une fois je suis restée scotchée par la performance ici écrite.

On à plusieurs histoires qui se retrace dans ce livre et qui se mélangent pour ne former au final plus qu'une seule et même énigme.

Mark est le père de Layla et part seul la chercher car sa femme ne peut venir avec lui (là déjà on se pose quelques questions mais bon....)

Connor est le meilleur ami de Mark et psychologue comme lui.

Evie à une mère alcoolique qui est morte d'un cancer. Evie à dû mûrir vite, trop vite et est un peu paumée dans sa vie.

Allison, fille d'un multimilliardaire qui claquerait l'argent pour des broutilles, traquée par la presse après le suicide de son père, elle à du mal à vivre.

Tous ces destins vont se retrouver liés dans une seule et même histoire racontée dans un avion! C'est assez surprenant et enivrant...

C'est vraiment un livre formidable et on ne peut pas vraiment le décrire sans en trahir une partie... C'est juste dans l'imaginaire que prend toute la raison de cette histoire!

Desperate housewife VERSUS single mum - Anne Michel

Marie, célibataire, des jumeaux à charge, en perpétuelle quête d’un emploi et d’une relation stables. Laure, quatre enfants, épouse, femme au foyer. Ignorée par un mari qu’elle connaît depuis toujours.
À priori, tout les oppose. Tout, sauf ce qui se passe dans leurs lits. Et à trente ans, une vie sexuelle quasi inexistante, c’est inacceptable !
Sur ce constat naît alors une amitié improbable. C’est décidé, les choses vont changer : la chasse à l’orgasme est ouverte. Un roman ancré dans notre ère.

Mon avis:
Marie est la femme que l'on n'aimerait pas forcément être! Mère célibataire de jumeaux, travail précaire, mini appartement, pas de prince charmant en vue...

Laure est la mère de famille bien sous tous rapports, des enfants "parfaits", un mari "parfait", une maison "parfaite", bref tout va bien dans le meilleur des mondes.

Mes ces deux femmes que tout oppose vont découvrir qu'une chose les unis: le néant dans leur lit!

Elles se rencontrent par hasard, se lient d'une amitié sans faille et qui va les porter vers des sentiers bien obscurs! Obscurs oui, car si le début du livre se fait tout en douceur, aventures et autres, et bien la fin m'a déstabilisée! Il faut quand même être tordues ou avoir une sacré crise de la quarantaine pour vivre ainsi! 

C'est une lecture simple, sans grande extravagance mais pas exceptionnelle.

Dangereux Plaisirs - Molly Weatherfield

Carrie est une jeune étudiante en lettres; Jonathan, un riche et séduisant architecte proche de la quarantaine.
Lorsqu’ils se rencontrent lors d'une fête dans une superbe demeure de Pacific Heighs, Jonathan pressent que Carrie est prédisposée à certains plaisirs... très particuliers. Il décide alors d'entreprendre son éducation. Un jour, il lui annonce qu'il a décidé de la vendre aux enchères...

Mon avis:
Je pense avoir fait le tour de ce genre d'histoire! Après la trilogie d'Anne Rice, j'avoue ne pas avoir croché plus que ça sur cette lecture!

Une jeune étudiante tombe sous les mains d'un séduisant quarantenaire qui aime les expériences ou se mêlent douleur et plaisir. Elle laissera tomber ses études afin de vivre son histoire jusqu'au bout. Il la vendra aux enchères afin de voir si leur séparation finira par les rapprocher...

Pas vraiment convaincue, je pense qu'il faut vraiment avoir un esprit largement ouvert pour ce genre de livres, l'esclavage y est souvent de mise avec les humiliations et autres rabaissement! Certains passages décrivent les femmes telles que des animaux... D'autres passages ressemblent plus à des orgies ou à des viols plutôt qu'à des actes stimulant le plaisir!

Un tome 2 est disponible sous le nom de "Plaisirs interdits", mais lecture pas envisagée pour l'instant!

lundi 28 juillet 2014

L'Ortie - Arielle Caisne

Roman autobiographique d'une femme qui fut violée à l'âge de six ans par un jeune voisin de dix ans son aîné. L'ortie raconte la détresse, le traumatisme indélébile d'une enfant qui vit un drame, sans qu'aucun des adultes, là, tout près, lui inspire la confiance qu'il faudrait pour dire, pour arrêter le cauchemar. Ce court texte est dur, insupportable, une véritable descente aux enfers. Pourtant c'est un livre pudique, sans concession au voyeurisme. Remarquablement écrit, il se lit comme un roman.

Mon avis:
C'est histoire est écrite en "douceur". On veut surtout faire comprendre au lecteur la dureté des épreuves endurées par la victime mais sans en faire des tonnes et c'est un fait rare!

C'est un livre rapide à lire, il n'y à pas de passages plus dur que d'autre tant sa vie à été parsemée d'embûches. Ballotée sur le chemin de la vie sans amour qui l'entoure, elle à dû affronter ses peurs seule dans une chambre sordide.

Une mère aussi présente qu'un courant d'air, qui ne lui donne aucun amour et qui lui en veut pour tout et pour rien. Un père présent physiquement uniquement. Des voisins qui ne s'occupent que d'eux. Un cocktail redoutable.

Puis un déménagement qui vient mêler à tout ceci un grain de sable horrible, qui lui apportera le plus grand des malheurs, celui de ne plus se supporter soi-même. Oubliée de tous elle à, quelque part espéré pouvoir trouver dans son bourreau une personne à son écoute. Elle s'en voudra longtemps d'y avoir cru.

Elle parle du passé et du présent, on apprend ce qui lui est arrivé mais aussi sa vie de mère et de femme mariée.

Un seul regret ceci étant, il m'aurait plu d'avoir plus de détails sur son "envol" de cette maison, de ce milieu, de cette agonie.   

dimanche 27 juillet 2014

Purgatoire des Innocents - Karine Giébel

Je m'appelle Raphaël, j'ai passé quatorze ans de ma vie derrière les barreaux. Avec mon frère, William, et deux autres complices, nous venons de dérober trente millions d'euros de bijoux. Ça aurait dû être le coup du siècle, ce fut un bain de sang. Deux morts et un blessé grave. Le blessé , c'est mon frère. Alors je dois chercher une planque sûre où Will pourra reprendre des forces.

Je m'appelle Sandra. Je suis morte, il y à longtemps, dans une chambre sordide. Ou plutôt, quelque chose est né ce jour-là...

Je croyais avoir trouvé le refuge idéal. Je viens de mettre les pieds en enfer. 

Quelque chose qui marche et qui parle à la place. Et son sourire est le plus abominable qui soit...
 
Mon avis:
Un braquage qui tourne mal, une planque mal choisie et c'est le début de la descente aux enfers pour nos quatre braqueurs. 

Raphaël: plusieurs fois en prison, il essaye de faire un dernier coup qui le mettrai lui et son frère en sécurité du besoin, mais ce braquage si bien préparer va voir débarquer le grain de sable qui va tout enrayer. 

Will: le frère de Raphaël n'a qu'une envie, c'est de montrer à son grand frère de quoi il est capable, mais après avoir été blessé lors du braquage tout va dégénérer. 

Fred: un complice trouvé par le biais d'un tiers. Mais le peu de confiance avec Raphaël va le mener à une issue fatale.

Christel: la quatrième complice, un personnage qu'on ne cerne pas bien du début à la fin mais que l'on devine instable! 

Jessica et Aurélie: deux jeunes filles qui vont tomber dans les griffes d'un prédateur monstrueux! 

Sandra: on tangue sur deux aspects avec elle, tantôt docile et apeurée tantôt lionne déterminée. Elle se fait victime par moments mais l'on comprends mieux la situation quand son passé est relaté.

Patrick: pédophile récidiviste, psychotique infernal. 

Les quatre compères tombent donc sur Sandra et croient avoir trouvé la cachette la plus sure de toutes. Mais le grain de sable ne s'enlève pas si facilement. Une trahison, des surprises machiavéliques et macabres, puis un dénouement qu'on ne peut juger que parfait dans la plume de Karine Giébel.

Juste une Ombre - Karine Giébel

D'abord, c'est une silhouette, un soir, dans la rue... Un face-à-face avec la mort.
Ensuite, c'est une présence. Le jour : à tous les carrefours. La nuit : à ton chevet. Impossible à saisir, à expliquer, à prouver.
Bientôt, une obsession. Qui vous ruine ta carrière, te sépare de tes amis, de ton amant. Te rend folle. Et seule.
Juste une ombre. Qui s'étend sur ta vie et s'en empare à jamais.
Tu lui appartiens, il est déjà trop tard...


Mon avis:
Un thriller envoûtant, inquiétant, troublant!

C'est un livre truffé de personnalités hautes en couleur!

Cloé est une jeune femme un peu parano, murée dans une peur du vide imaginaire depuis l'accident de sa soeur. Elle est hautaine afin de se prémunir des autres mais en fera les frais très vite tout au long du livre.

Carole sa meilleure amie, qui ne lui souhaite aucun mal mais qui ne sait comment lui montrer son soutien, la perdra à jamais.

Valentine, jeune policière qui n'en mènera pas large!

Alexandre, commandant de police amère, qui ne croit plus en la beauté de la vie et qui subit la maladie de sa femme.

Laval, jeune recrue qui voudrait épater le commandant mais qui finira sur un lit d'hôpital.

Bertrand, homme tout en beauté mais qui en use pour faire fondre les cœurs.

Quentin, infirmier insoupçonnable au cerveau éperdument perdu!

On s'en prends plein les tripes toute au long de ce livre, on imagine le coupable dans chaque homme qu'elle rencontre, chaque homme qui la côtoie! On sent son impuissance à mener sa vie à bien. On s'attache au commandant et au Gamin!

Déçue que le happy end n'existe même pas à 0.1 % dans ce livre ! Il faut avoir le cœur bien ancré pour y arriver car ici les gentils meurent et les méchants gagnent!

Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi - Katherine Pancol

Souvent la vie s’amuse.
Elle nous offre un diamant, caché sous un ticket de métro ou le tombé d’un rideau. Embusqué dans un mot, un regard, un sourire un peu nigaud.
Il faut faire attention aux détails. Ils sèment notre vie de petits cailloux et nous guident. Les gens brutaux, les gens pressés, ceux qui portent des gants de boxe ou font gicler le gravier, ignorent les détails. Ils veulent du lourd, de l’imposant, du clinquant, ils ne veulent pas perdre une minute à se baisser pour un sou, une paille, la main d’un homme tremblant.
Mais si on se penche, si on arrête le temps, on découvre des diamants dans une main tendue… Et la vie n’est plus jamais triste. Ni le samedi, ni le dimanche, ni le lundi…

Mon avis:
Enfin le troisième tome, enfin la délivrance d'une famille entière face aux malheurs, aux rires d'enfants, aux victoires si petites soient-elles, aux galères du quotidien, aux désagréments que la vie nous donne chaque jour!

En reprenant le fils des personnages on à bien changé depuis le départ!

Joséphine qui s'est enfin affirmée, qui à pris la place qui lui revient, qui à su enfin se faire entendre de ses filles, qui à pu enfin trouver l'amour avec un grand A. Elle frôlera la mort, fera face à un schizophrène, aura fort à faire avec des voisins tueurs! Finira par écrire son nouveau livre avec l'aide précieuse d'un voisin mourant. Elle aura une fin digne des meilleurs happy end! Et sincèrement elle le mérite!

Iris qui aura tant fait pour être sur le devant de la scène, se retirera en causant encore du tort à sa sœur.

Antoine mort, Mylène aura vu son rêve de richesse se tourner en cauchemar et reviendra en France sans rien.

Henriette tentera par tous les moyens de récupérer ce qu'elle pense mériter, effectivement vu ce qu'elle obtient à la fin on est certain que c'est le dû qu'elle devait avoir!

Marcel et Josiane auront enfin le bonheur de retour avec Junior, qui est vraiment un fils plus que prodige!

Zoé aura connu son premier amour! Quand à Hortense, fonceuse et déterminée, elle aura bien des dégâts sur le chemin de la réussite.

Alexandre sera heureux de sa nouvelle vie.

Shirley dévoilera enfin son passé, ses amours, sa véritable identité!

Gary rencontrera son père, et partira à New-York avant d'y être rejoint par Hortense. On aura là aussi un bel happy end!

Ce troisième tome est de loin le meilleurs des trois! Grâce surtout à ces fins dignes des plus grands films d'amour!

La Valse lente des tortues - Kaherine Pancol

Ce livre est une bourrasque de vie...
Un baiser brûlant du seul qu’on ne doit pas embrasser…
Deux bras qui enlacent ou qui tuent…
Un homme inquiétant, mais si charmant…
Une femme qui tremble et espère ardemment...
Un homme qui ment si savamment…
Une femme qui croit mener la danse, mais passe son tour…

Des adolescents plus avertis que les grands...
Un homme qui joue les revenants…
Un père, là-haut dans les étoiles…
qui murmure à l’oreille de sa fille...
Un chien si laid qu’on s’écarte sur son passage…
Des personnages qui avancent obstinément...
Comme des petites tortues entêtées…
qui apprendraient à danser lentement, lentement…
dans un monde trop rapide, trop violent...

Mon avis:
Dans ce tome on voit la déchéance d'Iris face à la vérité sur le livre de Jo.
Enfin le mérite revient à celle qui en à les droits, enfin les gens voient à quel point Iris est infâme tant elle veut être le centre des attentions du monde entier!

La valse des tortues s’évertue à aller de l'avant, les amours se font et se défont avec les rumeurs et les commérages!

On en vient à enfin apprécier les personnages car il n'y à pas de livre pour nous éloigner de l'essentiel: un méli mélo d'amour que des barrières troublent, un méli mélo d'émotions qui nous prennent dans cette valse imaginaire :)

Les yeux jaunes des crocodiles - Katherine Pancol

Ce roman se passe à Paris. Et pourtant on y croise des crocodiles.
Ce roman parle des hommes. Et des femmes. Celles que nous sommes, celles que nous voudrions être, celles que nous ne serons jamais, celles que nous deviendrons peut-être.

Ce roman est l’histoire d’un mensonge. Mais aussi une histoire d’amours, d’amitiés, de trahisons, d’argent, de rêves.
Ce roman est plein de rires et de larmes.

Mon avis:
Même si l'histoire est bien écrite, c'est un roman qui est long à lire!

On y fait la connaissance d'une famille entière ;)

Josephine et Iris sont sœurs mais ne se ressemble pas du tout. Jo est introvertie, timide, n'osant "déranger" rien ni personne alors qu'Iris doit toujours être le centre d’intérêt du monde entier!

Antoine, le mari de Joséphine, la trompe et partira élever des crocodiles avec sa maîtresse!

Philippe, le mari d'Iris, fin business man qui en à assez de sa femme.

Henriette, là mère de Jo et Iris, n'est intéressée que par elle même, l'argent de Marcel son second mari et surtout son porte monnaie!

Zoé et Hortense, les filles de Josephine et Antoine. Hortense est dure et fonceuse alors que la petite Zoé est timide et voudrait juste ressembler à cette grande sœur qui lui fait de l'ombre.

Alexandre, le fils d'Iris et Philippe, se fait de la place dans un monde qu'il n'aime pas.

Shirley, la voisine mystérieuse que rien n’effraie et son fils Gary.

Dans ce tome, on apprend à connaître les personnes, à voir à quel point Iris à besoin d'être sur les devants de la scène, à quel point Jo n'est rien aux yeux de sa mère et de sa sœur. On se tenaille de la force qu'à Hortense face au malheur.

En revanche on s'ennuie quand on passe des pages et des pages sur le roman de Jo. On en apprend tellement sur Florine et ses "maris" qu'on en perd un peu le fil. Trop de détails sur le moyen âge et trop peu d'avancement dans l'histoire. Tout est au ralenti.

On finit se premier livre sur notre faim, mais c'est une très belle plume qu'à Katherine Pancol.

Une (irrésistible) envie de sucré - Meg Cabot

Heather Wells, ex-lolita de la pop, ne veut plus être victime de la mode. Elle se sent très bien en jean. Et sa vie d'avant, les paillettes et les larmes, non merci. Elle décroche un job dans une résidence d'étudiants où l'on ne s'ennuie vraiment pas : deux filles meurent coup sur coup. Heather est persuadée qu'il s'agit de meurtres. Ça tombe bien, le sublime garçon qui l'héberge dans sa sublime maison - Cooper est détective. En plus, il se fiche qu'elle fasse du 46 ! Une nouvelle vie commence pour Heather ! Pour un peu, elle porterait même une robe... 

Mon avis:
Autant le dire de suite, je ne connaissais pas du tout Meg Cabot ainsi que son style de lecture mais j'ai trouvé que c'était plus une histoire pour ado qu'autre chose...

On y découvre une ancienne jeune chanteuse, trompée par son copain qui n'est autre que le fils de son ancien directeur de maison de disques. Elle à tout perdu le jour où elle s'est rebellée et à essayé de se faire entendre, suite à cela son copain l'à trompée et elle est partie. Elle sera hébergée par le frère de son ex, détective qui est depuis longtemps le vilain canard de la famille.

Elle commence un job dans un campus, où des meurtres vont l'inciter à mener l'enquête avec le détective...

Elle finira par comprendre qui est la coupable et à faire en sorte que tout s'arrange même si au passage elle y risquera sa vie.

La fin nous laisse sur notre faim!

Les apparences - Gillian Flynn

Amy et Nick forment en apparence un couple modèle. Victimes de la crise financière, ils ont quitté Manhattan pour s'installer dans le Missouri. Un jour, Amy disparaît et leur maison est saccagée. L'enquête policière prend vite une tournure inattendue : petits secrets entre époux et trahisons sans importance de la vie conjugale font de Nick le suspect idéal. Alors qu'il essaie lui aussi de retrouver Amy, il découvre qu'elle dissimulait beaucoup de choses, certaines sans gravité, d'autres plus inquiétantes.

Mon avis:
Je me suis ennuyée dans la première partie du livre, et j'ai failli ne pas en continuer la lecture! Mais on m'avait prévenue et du coup j'ai tenu bon! Je ne le regrette absolument pas! Ce livre est angoissant à 200 %

On y découvre une femme complètement névrosé et qui à une psychose tellement énorme qu'on ne peut qu'être apeuré face à son comportement froid, distant et entièrement prémédité!

Une histoire bien banale: la crise financière passe par là et amène des complications au sein d'un couple qui ne se connaît pas véritablement bien. Ils emménagent dans la ville natale de Nick, un endroit ou Amy à toujours juré ne pas y mettre les pieds! Cet endroit, vide de luxe, représente tout ce à quoi elle ne veut pas appartenir.

Le manque d'argent, le peu d'amis, puis un couple qui bat de l'aile, le mari qui devient infidèle et une femme qui, se sachant trompée, va calculer sa vengeance. Vengeance qui lui prendra du temps, de la patience et qui s'avérera particulièrement machiavélique!

On découvre la puissance de tout cela en même temps que son mari, qui il faut le dire est bien à plaindre dans ce livre.

Un faux journal, un vrai, une fausse grossesse, un faux kidnapping, un vol, un vrai kidnapping, une fuite, une vrai grossesse...

On aura de tout et surtout on aura une fin spectaculaire, que pas grand monde n'aurait imaginé!

Grande artiste qu'est Gillian Flynn et qui nous nargue tout au long de ce fabuleux livre !