mardi 25 août 2015

Si tu l'oses (The Quinn Brothers 3) - Kate Hoffmann

Une paire de jambes interminables, une taille fine, un buste parfait, des épaules délicates, et – enfin – un visage pur, lumineux, éclairé par de grands yeux bleus… Ryan Quinn voudrait détourner le regard. Jamais il n’a dévisagé une femme ainsi. Surtout pas une cliente. Et encore moins une cliente promise à un autre. S’il est là, c’est pour s’assurer que Serena Hightower et ses amies passent une semaine de rêve aux Fidji. Au programme : surf, randonnée et baignade dans de somptueuses cascades. Point. Mais c’est trop tard, le désir qui s’est emparé de tout son corps ne lui laissera aucun repos. Il n’y a qu’une solution : fuir. Sauf que Serena tend la main vers lui et dépose un baiser sur ses lèvres. Un baiser qui veut dire « reste »…
 
Mon avis:
Même si Ryan fait partie avec ses frères de l'agence Maximum Adrenaline, il accepte une nouvelle expédition pour son compte! Il part en espérant pouvoir mettre de côté une somme qui lui permette d'accomplir un peu plus son rêve de reprendre l'école de surf de sa ville! Ses frères sont tous les deux casés, heureux et surtout sur le point de se marier. Lui ne connaît pas réellement de relations, de part le fait de parcourir le monde, de partir des semaines de suite et surtout car au final il ne cherche pas réellement quelque chose de sérieux.
 
Le sérieux c'est tout ce que Serena n'aurait pas voulu avec Ben. Partenaires à l'écran, c'est un acteur pas encore autant connu qu'elle et dont l'ego souffre de la situation, ils doivent se marier mais avant cela elle veut profiter d'une semaine. Une semaine que les médias disent de vacances pour la préparation du mariage, sauf qu'en réalité il n'en est rien. Serena voudrait pouvoir s'échapper de cette vie, de ces compromis et même de son futur mariage. 
 
Voilà comment Serena et Ryan se retrouvent aux Fidjis et succombent à l'attraction d'un de l'autre. Le guide ne la connaissait pas avant et c'est peut être ce qui fait le plus de bien à Serena, d'être appréciée pour ce qu'elle est au fond d'elle même et pas pour un rôle ou une page de magazine. 
La voilà enfin prête, après toutes ces années, à se lâcher et surtout à dire adieu à son mariage quitte à ce que cela signifie aussi dire au revoir à sa carrière. Elle s'enfuit avec Ryan et grâce à lui elle redécouvre le bonheur d'être une simple femme lambda. Mais leur amour est si fort qu'ils devront faire en sorte que le monde entier ne puisse plus les embêter. 
 
On comprend enfin qui est Aileen, que l'on avait aperçue dans tous les tomes de cette série, et la famille Quinn n'est autre que son héritière! Les frères Quinn ainsi que Dana se retrouve à la tête d'une belle petite fortune et peuvent enfin réaliser leur rêves les plus fous, surtout après avoir enfin pu aller retrouver le cadavre de leur père et savoir ainsi qu'il n'avait rien à se reprocher ni dans son travail ni auprès de sa famille.
 
Ce tome clôt la saga des frère Quinn. On ne saura donc jamais quel avenir aura Dana ! Dommage

lundi 24 août 2015

Retiens-moi (The Quinn Brothers 2) - Kate Hoffmann

Un secret contre un baiser. Entre Rogan Quinn, aventurier professionnel, et Claudia Mathison, psychologue spécialisée dans le traitement des phobies, tout a commencé comme un jeu innocent (ou presque). Mais, rapidement, l’intensité de leurs étreintes n’a plus rien d’innocent… et peut-être plus grand-chose d’un jeu. Il veut lui apprendre à lâcher prise, à s’autoriser le plaisir sans arrière-pensées. Elle veut le convaincre d’affronter son passé et de prendre le risque d’ouvrir son âme. Entre étreintes fougueuses et baisers enflammés, chaque jour qui passe brouille un peu plus les lignes. Et, bientôt, ils ne peuvent plus ignorer la vraie question : sont-ils prêts à faire face aux sentiments qui menacent de les submerger ?

Mon avis:
Rogan ne sait plus sur quel pied danser depuis que son frère Malcom lui a annoncé que le corps de leur père a été retrouvé! 20 ans qu'ils attendaient une nouvelle, sans réellement savoir comment chacun allait y réagir, sauf que si toute la famille c'est retranchée dans le silence, lui sait que certaines choses feraient mieux de rester enfouies même après tant d'années car il est persuadé que son père n'est pas le héros dont tout le monde parle, mais juste un homme avec des défauts! Et il pense même que ce dernier à été infidèle et qu'un enfant en est né! Alors contrairement aux autres Quinn, il n'est pas partant pour suivre l'expédition qui permettra à la famille de récupérer les affaires de son défunt père.

Heureusement le travail lui permet toujours de trouver une échappatoire, et ces derniers clients ne vont pas lui donner du repos c'est certain! Il ne les emmènera pas dans des sommets vertigineux ou des destinations aussi exubérantes que Maximum Adrénaline a l'habitude d'offrir, mais avec des clients qui ont tous une phobie, l'aventure s'annonce périlleuse! Encore plus quand Rogan rencontre la thérapeute qui accompagne le groupe! Car non seulement Claudia est une belle femme, mais surtout elle sait lui tenir tête et n'est absolument pas comme ses anciennes conquêtes. A l'aube d'un questionnement sur la vie de chacun ils trouveront le réconfort dans les bras l'un de l'autre au point de tout faire pour partager plus qu'un lit mais comment y arriver?

dimanche 23 août 2015

Jusqu'au 7e ciel (The Quinn Brothers 1) - Kate Hoffmann

Lorsqu’il pousse la porte de son bar préféré, Malcolm Quinn n’espère qu’une chose : trouver une femme pour la nuit. Une femme légère et libérée. Une femme qui lui fera oublier que le corps de son père – disparu vingt ans plus tôt sur l’Everest – vient d’être retrouvé. Et, surtout, une femme qui n’attendra rien de lui. Soit tout le contraire d’Amy Engalls. Amy est belle à se damner, Amy éveille immédiatement en lui un désir fou… mais Amy est journaliste – et elle veut justement écrire un article sur son père. Déterminé à protéger sa famille, Malcolm refuse catégoriquement. Mais, bientôt, il s’entend avec stupeur proposer à la jeune femme de l’accompagner dans sa prochaine expédition. Juste deux semaines, elle et lui. Quinze jours dont elle pourra tirer un article. Et quinze nuits torrides, dont il espère qu’elles suffiront à assouvir tous les fantasmes qu’elle lui inspire…
 
Mon avis:
Malcom est un aventurier, avec ses frères et sa soeur ils ont une agence de voyages pas comme les autres vu qu'elle propose surtout des sorties à haute adrénaline! Ils tiennent tous ça de leur père qui était alpiniste et qui avait le goût de l'extrême. Sauf que ce goût l'a amené à laisser sa famille bien souvent seule pour partir à la conquête des plus hauts sommets. Un jour il n'en revient pas et la famille se retrouve face à son associé qui avait passé un contrat qui lui est plus que favorable vu que la famille de Malcom se retrouve avec rien. 

Des rumeurs sur l'accident de son père courent pendant bien longtemps, une d'elle désigne son associé responsable de la mort de son père. Quand 20 ans plus tard on retrouve enfin le corps de celui-ci c'est comme une seconde mort pour toute la famille. Car depuis personne n'en parle vraiment et le peu qu'ils en font ce n'est jamais en parlant de lui mort. Avec ce corps et surtout avec les effets personnels qu'on pourrait y retrouver, Malcom aimerait pouvoir y aller mais l'associé de son père aussi fait tout ce qu'il peut pour avoir le bon rôle face aux médias. Récupérer ce corps ferait une publicité dont Malcom n'aimerait pas que l'associé de son père profite car il le déteste plus que tout. 

Si en 20 ans ils n'ont jamais donné suite aux demandes des journalistes, voilà que Malcom vient de s'enticher d'une jeune journaliste à qui, au lieu de lui fournir les révélations qu'elle aimerait avoir, il propose une expédition de rêve. Elle finit par accepter, surtout pour ce prouver à elle même ainsi qu'à son père qu'elle peut y arriver. 

Car Amy n'a pas eu une enfance facile, son père et sa mère se sont battus la plus part du temps et même après l'infidélité de son père ce dernier a accusé sa mère d'être fautive. Amy a du abandonner ses idées de journalisme dans la mode et a dû accepter un job dans le journal de son père. Mais elle l'a fait surtout pour lui prouver ses capacités. 

Cette expédition est pour elle une bonne façon de lui montrer ce dont elle est capable. Malcom et Amy vont faire plus qu'une expédition, ils vont se libérer de leur douloureux passé tout en regardant l'avenir. Mais le corps du père de Malcom reste à aller récupérer et on ne sait pas qui va y arriver en premier.

vendredi 21 août 2015

Le vertige des sens - Jamie Sobrato

En voyant arriver l’homme qui souhaite lui racheter son célèbre cabaret, Arianna est stupéfaite. Ces traits, elle les reconnaîtrait entre mille, et pour cause : cela fait des semaines qu’elle fantasme sur l’homme dont elle observe les brûlants corps à corps, chaque soir, avec une femme différente, derrière les fenêtres de l’immeuble en face du sien. Mais de là à imaginer qu’il se matérialiserait devant elle, encore plus sexy, et qu’il serait l’acheteur avec lequel elle a rendez-vous... Coïncidence ou signe du destin ? Peu importe, décide-t-elle en avançant vers lui: l’occasion est trop belle de vérifier si la réalité est à la hauteur de ses fantasmes.
 
Mon avis:
Arianna est une jeune femme sexy, sur d'elle et qui profite de la vie. Elle conjugue son amour de la danse avec le restaurant qu'elle gère. Sauf qu'un jour à la fermeture du Cabaret sa vie va basculer. Elle essaiera de se faire avancer pendant deux ans à un train d'enfer mais n'en pouvant plus elle veut vendre pour reprendre les cours de danse qu'elle aime tant donner. 

Qu'elle n'est pas sa surprise quand elle voit que le futur acquéreur n'est autre que son voisin d'en face qui s'adonne à des ébats sexuels plutôt hot tous les soirs avec une nouvelle amante? Mais surtout que ne donnerait-elle pas pour enfin se libérer des entraves qui l'ont retenues loin des hommes depuis son cauchemar?

Voilà comment ses deux là se retrouve très vite partenaires de travail mais aussi dans le même lit. Sauf que rien n'est simple. Arianna tient à son restaurant comme à sa famille et Noah a de la peine à comprendre cet attachement alors que lui a tout perdu et a dû lutter pour aider son frère après le suicide de leur mère. Noah veille sur son frère comme un père, surtout que ce dernier souffre d'un trouble bipolaire. 

Ce restaurant est une seconde chance pour tout le monde. La meilleure amie d'Arianna, qui est aussi son agent immobilier, va succomber au charme du meilleur ami de Noah. Simon le jeune frère de Noah tombera éperdument amoureux d'une collègue de travail. Et Arianna et Noah vont comprendre que ce n'est pas que leurs corps qui se réclament l'un à l'autre!

Garde les yeux fermés - Karen Foley

Graeme Hamilton. Un corps de rêve, un sourire à faire se pâmer les foules et un accent écossais super sexy. Graeme, c’est toute la jeunesse de Lara. L’homme qu’elle a follement aimé et qui lui a brisé le cœur lorsqu’il a disparu, sans un mot. Elle a passé des années à panser ses blessures et, alors qu’elle avait enfin tourné la page, voilà qu’elle apprend qu’ils sont toujours mariés ! Aucun doute : elle doit divorcer. Mais dès que ses yeux se posent sur Graeme, lors de cette soirée à laquelle elle s’est rendue pour le convaincre de signer ces fichus papiers, Lara comprend toute l’étendue de son erreur : a-t-elle vraiment cru être guérie de Graeme ? Quelle idiote ! Hélas, il est trop tard pour reculer. Graeme vient de pénétrer dans l’ascenseur où elle s’est réfugiée dans l’espoir de lui échapper. 
  
Mon avis:
Lara est une jeune femme pleine de vie, qui a fait des études dans l'écriture et qui a choisi, malgré l'avenir qui lui était tracé, d'ouvrir un théâtre pour les jeunes enfants qui ont besoin de s'évader autant qu'elle pendant son enfance. Issue d'une famille aisée, elle a pourtant manqué de l'essentiel: l'amour. Alors quand elle rencontre Graeme elle en tombe follement amoureuse, au point de lui cacher qu'elle n'aura que 18 ans 2 semaines après leur mariage exprès.

Mais même si leur amour est fort, le père de Lara vient la chercher et veillera de son vivant à tout faire pour l'éloigner de Graeme. Alors qu'il n'a pas revu sa fille depuis qu'il l'a retiré de force des bras de son mari, le père de Lara l'appelle sur son lit de mort où il devra quand même confesser à sa fille qu'elle est légalement toujours mariée, tout en lui cachant tout ce qu'il a fait pour tenir Graeme à distance!

Depuis 5 ans Graeme est devenu un acteur mondialement connu et Lara est devenue auteur de séries érotiques, lues par des milliers de fans. Sauf qu'elle ne révèle pas son nom dans ses écrits car tous parlent de Graeme.

La rencontre entre les deux est explosive, car si chacun de son côté attendait le moment de se revoir pour demander le divorce, beaucoup de secrets ont terni la véritable histoire qu'ils ont eu et l'attirance qu'ils ont encore. Attirance qui les mènera bien vite dans le même lit, mai la célébrité de Graeme n'est pas facile à gérer. Il propose donc à Lara de retourner là où ils ont passé les 2 jours suivants leur mariage.

Et c'est se retour aux sources qui leur permettra de faire table rase du passé et de voir une éclaircie pour leur avenir.

mercredi 19 août 2015

Instants volés - Nancy Warren

La Fashion Week parisienne… Le meilleur moment de l’année pour Kimi. Impeccable dans sa robe griffée, soigneusement coiffée et maquillée, elle ne s’est jamais sentie aussi belle. Elle est prête. Mais, alors qu’elle pénètre dans l’hôtel particulier où se tient le gala inaugural, un homme qui se prétend photographe lui demande de l’aider à entrer dans le Saint des Saints de la mode. Surprise, elle le détaille du regard : un vieux jean, une veste militaire, un appareil photo autour du cou et des cheveux en bataille… Si elle n’a jamais vu d’homme aussi mal habillé, elle n’en a jamais vu non plus d’aussi sexy. Cet inconnu est la virilité incarnée, et il a une manière de la regarder qui la trouble délicieusement. Alors, puisqu’elle va devoir passer une semaine à couvrir les défilés dans un monde presque exclusivement féminin, pourquoi ne s’offrirait-elle pas cette compagnie aussi inattendue... qu’excitante ?

Mon avis:
Kimi est à Paris pour la mode, sa passion, son boulot et sa vie. Elle se trouve mêlée à l'enquête sur un voleur en série dans les défilés! Et pour partenaire elle n'a autre qu'un homme sur lequel elle a flashé de suite! Sauf qu'entre elle qui à la mode en elle jusqu'au bout des ongles et lui qui est détective et photographe animalier, rien n'est si simple mis à part leur attraction! 

Pour trouver ce voleur il leur faudra user de patience et de détermination. Cette mission va les rapprocher, ils se confieront sur leur passé, leur présent et ce qu'ils attendent du futur. Sauf que quand on à un adepte de la ville et l'autre de la montagne, le pas de l'avenir n'est pas si simple que cela à franchir et heureusement l'amour nous fait oublier ces petits tracas là.

Mais avant d'en arriver là, Kimi aura à renouer avec une partie difficile de son passé: son père. Sa mère ayant refusé le mariage, son père les a laissé en Amérique avant même la naissance de Kimi, puis a refait sa vie en Italie. Sauf qu'ils se retrouveront à Paris avec la demi-soeur de Kimi et qu'il leur faudra faire table rase du passé. 

Une famille retrouvé mais qui risque de bientôt éclater à nouveau quand on apprend qui est au cœur des vols des créateurs! Un livre qui ne nous laisse pas le temps de nous ennuyer!

mardi 18 août 2015

Oscar et la dame rose - Eric-Emmanuel Schmitt

Voici les lettres adressées à Dieu par un enfant de dix ans. 
Elles ont été retrouvées par Mamie Rose, la « dame rose » qui vient lui rendre visite à l'hôpital pour enfants. Elles décrivent douze jours de la vie d'Oscar, douze jours cocasses et poétiques, douze jours pleins de personnages drôles et émouvants. 
Ces douze jours seront peut-être les douze derniers. Mais, grâce à Mamie Rose qui noue avec Oscar un très fort lien d'amour, ces douze jours deviendront légende.

Mon avis:
Ce livre est bien plus émouvant pour moi que le film. C'est écrit avec la légèreté que seul un "enfant" pourrait avoir. 

Oscar va mourir, il le sait mais personne ne veut en parler, personne sauf Mamie Rose, une dame qui lui rend visite. Seulement elle est capable de le faire rire, sourire, rêver un peu, mais surtout accepter l'inacceptable. Elle lui propose d'écrire à Dieu et de lui dire tout ce qu'il n'ose pas dire aux autres.

Et voilà comment Oscar se met à compter ses journées. Grâce à l'astucieuse Mamie Rose il compte un jour comme 10 ans. Il vit ses jours comme si c'était les derniers mais surtout il les raconte avec des petits mots d'enfants... Ces querelles avec ces copains, l'amour avec les filles de l'étage, la tristesse quand sa copine part chez elle après être guérie. 

Il nous raconte aussi comment les médecins peuvent devenir lâches au moment d'assumer une mauvaise nouvelle face à un enfant, comment les parents n'osent dire les choses tels quelles sont. Mais surtout il raconte cette Mamie Rose, si excentrique avec ces histoires de catch et sa bonne humeur. Et comment cette dernière va réussir, avec ruse, à réconcilier Oscar avec le monde, avec ses parents, ses amis, son médecin et surtout avec lui-même. 

Fantastique écriture qui nous mène jusqu'à la mort d'Oscar à 120 ans.

dimanche 16 août 2015

Prédatrice - Alissa Nutting

Celeste Price, 26 ans, est professeur dans un lycée de la banlieue de Tampa, Floride. Elle est mariée au beau Ford, un policier issu d’une famille aisée. Tous deux ont un charme fou, ils forment, à tous les égards, le couple parfait. Voilà pour les apparences. La réalité est beaucoup plus sordide. Celeste est en effet depuis très longtemps tourmentée par son goût particulier pour les adolescents. Dévorée par une passion de plus en plus incontrôlable, elle décide un jour de passer à l’acte et de séduire un de ses élèves. Sans se douter qu’elle entre ainsi dans un engrenage infernal aux conséquences terribles.
Avec ce portrait à la première personne d’une femme qui entend rester libre de ses désirs, même les plus pervers, l’auteur prend le lecteur au piège entre l’empathie naturelle qu’il éprouve pour la narratrice et les actes irrépressibles de celle-ci. Proche des univers de Gillian Flynn ou de Mo Hayder, qu’elle pousse à leur paroxysme, Alissa Nutting nous offre un thriller pour le moins dérangeant qui a déclenché une véritable polémique lors de sa sortie aux États-Unis, et qui sera certainement ici aussi l’un des livres les plus controversés de ce début d’année.


Mon avis:
Celeste est une jeune femme à qui tout réussi, de belles études universitaires qui ont fait d'elle une institutrice, un mari policier qui voudrait tout faire pour sa femme, un corps parfait. Mais Celeste a un défaut: elle aime les hommes très très jeunes! Pour elle l'homme parfait est en réalité un garçon, de 14 ans, au corps encore prépubère, qui n'a pas encore sa musculature qui se développe. Son métier lui permet d'assouvir son fantasme, mais elle sait qu'elle doit faire très attention pour trouver le candidat parfait! Il faut qu'il soit assez timide pour ne pas parler de leur relation mais pas trop sinon ça serait sûrement une catastrophe. 

Alors que d'autres profs attendent la rentrée avec angoisse, elle l'attend avec l'envie d'une femme qui va rencontrer son futur amant. Elle fait son choix sur un jeune de 14 ans, qui vit avec seulement son père qui travaille beaucoup et qui surtout n'a encore aucune expérience sexuelle. Mais bien entendu rien n'est simple quand on à une relation pareille! Celeste aura fort à faire face à son mari qui réclame ce qu'un couple doit vivre, face aussi à Jack son amant qui voudrait en avoir plus. Elle devra aussi devenir la maîtresse du père de Jack afin que ce dernier n'aie plus de soupçons à son sujet! 

Durant les vacances Celeste garde une relation avec Jack mais ce n'est plus la même chose car elle pense déjà à la prochaine rentrée scolaire et surtout au prochain amant qu'elle se choisira. Sauf que rien ne se passe comme prévu et qu'elle se retrouvera au tribunal après un coup de folie de Jack qui la surprise dans les bras de son nouvel amant. Tous les secrets surgissent alors et ils auront des conséquences sur son mariage et son travail. Mais grâce à un avocat hors pair elle s'en sort quasi totalement indemne avec comme sanction de ne plus pouvoir s'approcher d'un homme de moins de 18 ans sans une tierce personne et pas le droit d'enseigner. 

Mais Celeste, après s'être faite oublier quelques mois, demande à pouvoir déménager dans un coin chaud et elle y est autorisée! La voilà les pieds dans l'eau, travaillant au noir dans un bar de plage et se faisant passer pour une jeune fille à la fac en vacances au soleil....Personne ne la reconnaissant elle pourra alors recommencer à assouvir ses fantasmes les plus noirs!

Un livre horrible, l'écrit est très bon c'est certain et Alissa Nutting à réussi un très bon livre mais le sujet est intenable. Moi-même mère de famille, j'ai eu de la peine dans certains passages de ce livre. De la peine à lire quelques passages, de la peine à accepter ce qui pourrait se passer si ce n'était pas juste une fiction.... Maintenant il faut aussi se rappeler que cette fiction n'est pas si éloignée d'une histoire vrai qui s'est passée il y à quelques années et qui avait révélé un sujet encore tabou pour beaucoup: la sexualité de nos (jeunes) enfants...

lundi 10 août 2015

Une nuit avec Marilyn - Alina Reyes

La rencontre, paraît-il, a été fulgurante. Fascinante et, forcément, fatale. Marilyn Monroe et John Fitzgerald Kennedy. Deux personnalités dans l'ascension de leur gloire, deux êtres déjà emportés par le mythe mais deux êtres aussi de chair et de sang. 
Imaginer leur première nuit d'amour est un défi jubilatoire. Alina Reyes le relève avec toute la sensualité, le réalisme et la finesse narrative qu'on lui connaît. Pouvoir, érotisme, tendresse et ferveur de vivre sont ainsi au rendez-vous. Pour un moment de rêve inoubliable plus fidèle encore que la réalité.

Mon avis: 
Alina Reyes imagine la nuit qu'aurait pu passer la jolie Marilyn avec John, qu'elle dépeint comme un homme infidèle toujours à la recherche d'une nouvelle amante à mettre dans son lit. 

Mais c'est assez surprenant car, même si ce livre est minuscule, on y trouve la force et le courage qu'aurait eu Marilyn face à cette vie qu'elle n'aime pas, face à ses choix, face aux hommes de sa vie, aux amants dans son lit, face à ce qu'elle voudrait ignorer mais qui lui permet d'avancer, face à tous les préjugés dont elle est victime. 

Alina fait très fort en très peu de pages et nous donnerai bien envie d'avoir quelque chose de plus, un roman entier sur ce qu'aurait pu être la double vie de John Fitzgerald Kennedy! 

A l'enfant que je n'aurais pas - Linda Lê

La mise au jour d'une fiction n'équivaut pas à l'éclosion en soi d'un germe de vie.

Mon avis:
Aie aie aie, je n'ai pas aimé du tout ce type d'écriture! Mais alors vraiment pas du tout! 
La tournure des mots, la construction de ce texte, la formulation des phrases. Tout, absolument tout m'a déplu! 

C'est la narration qu'une femme fait à cet enfant qu'elle ne veut pas, qu'elle n'aura pas, mais à qui elle à décidé de raconter sa vie et surtout comment sa propre mère l'a fait arriver à la conclusion que jamais elle n'auras d'enfant. Car tout vient de là. 

Cette femme à eu une enfance compliqué, un rapport mère-fille qui n'a, pour ainsi dire, jamais existé. Elle s'est vue, avec ses sœurs, rabâcher durant toute son enfance, qu'une femme doit se taire, ne pas s'exposer au soleil, ne pas lire, ne pas apprécier l'art. Une femme doit uniquement se préparer à se marier. 

Hors Linda n'en veut pas de cette vie là, elle veut écrire, être libre, être loin de tous ces préjugés qu'a sa mère, cette femme qui la reniera presque, une fois le choix de carrière et d'amour fait par Linda. Mais Linda tombera sur un homme qui, lui, veut des enfants, et qui est prêt à la pousser dans ses retranchements et même dans la folie. 

Une femme au bord de l'épuisement moral qui au final n'aura pas vraiment de bonheur dans sa vie si ce n'est celui d'être celle que sa mère ne veut pas qu'elle soit!

vendredi 7 août 2015

6 mois à vivre (J'ai choisi de mourir dignement) - Marie Deroubaix

« Quand Marie comprit que son cancer ne lui laissait aucune chance, elle me dit qu’elle avait un dernier combat à mener : raconter son parcours afin qu’un jour une loi, en France, permette aux gens qui se trouvaient dans son cas de choisir leur mort. Elle entendait dénoncer certaines scandaleuses pratiques hospitalières et thérapeutiques, ainsi que l'inertie du gouvernement vis-à-vis de l'euthanasie, alors que la majorité des Français est en faveur d’une mort douce et dans la dignité.
Elle se mit à écrire de manière compulsive, dans l’urgence, car elle ne pensait pas disposer d’autant de temps. Elle se réveillait en pleine nuit pour écrire. Le matin, elle était exténuée. Pourtant, à aucun moment, elle n’a pensé arrêter d’écrire ce livre, qui sera une obsession jusqu’à la fin. Certains jours, elle était en pleurs. Je lui disais : “Laisse un peu tomber, Marie, allons nous promener tous les deux.”
Quelque part, ce récit nous a enlevé des heures si rares, si comptées… »
Bertrand Deroubaix, après la disparition de sa femme, a ajouté à ce livre quelques réflexions et un dernier chapitre, le seul que Marie ne pouvait écrire.


Mon avis:
Ce livre retrace les derniers espoirs d'une femme face à son combat et à celui de tant d'autres. Une femme qui se bat pour garder sa dignité dans les derniers souffles de sa vie. Une femme qui va faire, ce que depuis longtemps, beaucoup ont oubliés: refuser un traitement médical invasif et sans des résultats à 100% positifs. 

Marie découvre qu'elle à un cancer de la plus froide, impersonnelle et affreuse manière. Mais là où certains s'en remettraient corps et âme à la médecine moderne, Marie va refuser de suivre des traitements qu'elle juge trop invasifs pour le peu de résultats que l'on peut en espérer. Elle va renoncer à ces chimios qui ne donnent, selon les statistiques qu'elle à trouvé, qu'un bref répits avant une rechute inévitable. Elle nous dévoile, avec la plus grande transparence, son ressenti à chaque fausse promesse, à chaque nouveau traitement miracle, à chaque nouveau médecin et à chaque nouveau diagnostique. Mais surtout comment les proches, la famille et les amis, peuvent se montrer envahissant de conseils qu'au final on n'a guère envie d'entendre

Elle raconte son second combat, le combat d'une femme que tout le monde sait mourante, mais que personne ne peut aider au vu de la loi française. Son combat de trouver un pays qui pourra lui offrir son dernier souhait: partir tant qu'elle est encore là, partir sans devoir à ses yeux rester un légume allongé dans un lit, partir sans laisser la lourdeur de ce fardeau à sa famille. Elle ira jusqu'à tout organiser afin de réaliser son départ dans la plus grande sérénité. Elle choisira son cercueil, l'endroit de sa tombe, la photo des avis, les mots à la famille. Elle aura plus de courage que de désespoir et heureusement passera dans l'autre monde tel qu'elle l'aura souhaité: en paix avec elle-même.

mercredi 5 août 2015

L'enfant dans le placard - Othilie Bailly

Petit Jean est âgé de cinq ans. Son père est "parti en voyage", il ne reviendra plus. Depuis lors, il vit avec sa mère et un père qui le déteste, le brutalise, et l'oblige à demeurer reclus dans un placard. Une mère qui n'en est plus vraiment une pour son fils, terrorisée par l'homme avec lequel elle partage son existence. Seul dans l’obscurité, blotti contre Martin, son ours en peluche, Petit Jean devra attendre presque un an avant que sa grand-mère, une assistante sociale et la gendarmerie viennent le délivrer...
S'inspirant de faits réels, Othilie Bailly, psychologue et écrivain, a écrit un texte magnifique, d'une émotion telle qu'il bouleverse le cœur de celui qui le lit.

Mon avis:
Ce livre est le récit d'un cauchemar, même si ce mot n'est de loin pas assez fort pour essayer de faire comprendre les atrocités que Petit Jean à du vivre pendant presque un an. Ce qu'il a du ressentir dans son cœur d'enfant qui n'a d'autre faute, que celle de vouloir être aimé. Sauf qu'il n'y a plus personne pour l'aimer chez lui! 

Son beau-père est un homme affreusement égoïste et acariâtre, qui ne voit qu'en lui le fils de l'ex mari de sa femme! Ce petit voyou qui ose venir, ou plutôt accourir, quand dans la nuit il entend sa maman gémir et croyant qu'elle est en souffrance. Et voilà encore une bonne raison de le laisser dans sa nouvelle "demeure": le placard sombre et invivable de la cuisine, même si le beau-père n'a pas vraiment besoin de raisons..

Car c'est bien là que Petit Jean vit, il y a son matelas, son nounours Martin qu'il a reçu pour ses quatre ans, son pot et une petite voiture qu'il a un jour réussi à prendre lors d'une sortie du placard. Un enfant qui devrait être aimé par sa mère mais qui au fond commence à comprendre qu'elle aussi lui ment, qu'elle ne l'aime plus! Comment peut-on choisir l'amour d'un homme au lieu de l'amour de son enfant, à qui l'on a donné la vie en lui faisant la promesse d'un bel avenir. Comment cet enfant peut-il se retrouver enfermé pendant plus d'un an dans un placard, sans voir la lumière du jour, sans avoir de réconfort, de câlin, de tendresse, et survivant avec un seul repas (qui n'en est pas vraiment un) par jour qui quelques fois est aussi oublié? 

Heureusement Petit Jean, qui ne le sait pas encore, peut compter sur sa grand-mère qui aurait tout fait pour l'accueillir. Elle l'aurait pris cet enfant dont l’ignoble salaud ne veut pas, elle lui aurait offert une belle vie! Mais ça le pourri non plus ne le veut pas, car au fond il s'inquiète du qu'en dira-t-on! Heureusement cette Mémé ne se laisse pas faire, avec force, courage, patience et détermination, elle arrive à faire intervenir une assistante sociale, et après être sure d'être face à des mensonges éhonté de sa propre fille qui lui dit que le petit est à la campagne, elle finit par déposer plainte. Et c'est bien la seule chose qui sauvera ce Petit Jean de son placard, car perquisition il y a et la gendarmerie fini par le trouver, enfin pas Petit Jean mais son fantôme, un enfant squelettique qui aura vécu près d'une année enfermé, acharné dans ses espoirs de retrouver de l'amour et de la tendresse, ce qu'il trouvera dans les bras de sa Mémé.

Ce livre ne donne pas de détails après la sortie du placard mais je garde espoir qu'il aura eu du bonheur et de la tendresse et que les coupables auront eu un jugement avec une sentence à la hauteur de l'horreur de leurs actes!

mardi 4 août 2015

Le désir de A à Z (1) - A. Tyler & A. Calhoun & A. Carlsbad & E. Adams & F. Suarez & P. Da Costa

Aussi sexy qu'impétueuses, Kate, Gina, Corryn, Callie, Brandy et Suzanne s'apprêtent à vivre la plus torride des aventures. Dans un jardin à la vue de tous, dans le silence d'un train qui file vers Venise ou dans les bras d'un homme dont elles n'attendaient plus de surprise, elles vont d'abandonner aux plus interdits des frissons... et décliner toutes les nuances du désir. 

Mon avis sur "A comme attache moi" par Alison Tylor:
Kate habite avec sa coloc et celle-ci revient d'un rdv avec Jules. Curieuse Kate va jusqu'à lire le journal intime de son amie pour découvrir la face cachée de ce dernier! Ce qui l'attire ce sont les jeux érotiques avec menottes et entraves, autant tout essayer et de préférence avec Jules..... 

Mon avis sur "B comme brûlant" par Anne Calhoun:
Corryn vient de succomber au charme d'un bel inconnu quand elle apprend que ce dernier n'est autre que l'associé de son patron, venant de se faire engager elle ne veut pas risquer sa place. Leur danse préliminaire durera des mois avant que les deux ne se retrouve devant une impasse!

Mon avis sur "C comme curieuse" par Amber Carlsbad:
Gina se rend à Venise et fait une heureuse rencontre juste avant de monter dans le train, le voyage sera riche en émotions et bien moins long que prévu!

Mon avis sur "D comme dévoilée" par Elisa Adams:
Callie espionne son voisin qui, en le découvrant, vient assouvir les envies que les deux ont et elle se rend alors compte que ce n'est autre qu'un vieux copain de lycée.... 

Mon avis sur "E comme envoûtement" par Fey Suarez:
Une histoire en deux temps, tout d'abord en 1811 afin d'expliquer comment par amour un pirate a fait emprisonner les désirs sexuels de sa femme dans une pierre précieuse. Puis de nos jours, quand une équipe de plongeurs retrouve la dite pierre qui leur fait vivre des expériences sans pareil! 

Mon avis sur "F comme fessée" par Portia Da Costa:

Suzanne et son mari partent à la campagne en vacances et découvrent dans leur maison d'hôte un livre qui parle sur la fessée érotique, ils décident alors d'expérimenter autant qu'ils le peuvent! Le livre bleu va devenir leur journal d'idées sexuelles...