lundi 29 février 2016

La proposition idéale - Anna Sugden

La vie de Truman Jelinek, célèbre joueur de hockey, est complètement sens dessus dessous en ce moment. Entre sa carrière menacée et sa vie personnelle en plein effondrement, Truman sent que le moment est venu de tourner la page. Mais par où commencer ? Peut-être en aidant Jenny Martin – la seule femme qu’il ait jamais aimée – à réaliser son rêve… Seule ombre au tableau : Jenny ne veut pas de son aide. Elle ne veut même pas lui adresser la parole. Pourtant, la proposition que Truman s’apprête à lui faire pourrait bien l’intéresser… 

Mon avis:
Truman est un joueur de hockey qui voit l'avenir de sa carrière se noircir quand le staff change du jour au lendemain! Alors qu'il rêvait de pouvoir finir sa carrière dans sa ville il voit maintenant se profiler un mauvais vent qui risque bien de ne lui apporter que des changements! Son agent est d'accord et lui propose même de chercher de suite sauf que Tru ne veut pas partir! Mais comment concilier les deux? Surtout que l'équipe va vouloir acheter des joueurs neufs et qu'il ne restera pas grand chose après... 

À côté de sa il y a son père, disparu du bataillon depuis plus de 20 ans, qui cherche à tout prix à le contacter et à le voir... Et puis il y à Jenny....

Jenny a eu une enfance difficile, elle et sa sœur ont été élevées par leur oncle qui est pasteur dans la ville et qui est connu de tous comme un saint protecteur. Mais les gens sont loin de connaître la vérité sur cet homme qui en réalité violait Jenny durant son enfance. Si cette dernière c'est tue c'est afin de protéger sa jeune sœur car son oncle menaçait de la placer afin de l'éloigner de Jenny. 

Elle a supporté de longs mauvais traitements physiques et moraux mais a tenu bon. La seule fois où elle a essayé d'en parler c'était à Tru avait qui elle était à l'époque. Mais pour la protéger ce dernier est allé se confier à son oncle sans savoir que c'était lui le monstre. 

Aujourd'hui les deux s'évitent même s'ils se voient en permanence car Jenny est une puck bunny et donc une grande amatrice de hockey et de l'équipe de Tru. L'annonce que personne n'attendait tombe: l'oncle de Jenny meurt et Jenny se sent enfin libre..... Jusqu'à ce qu'elle sache toutes les démarches qu'elle doit encore entreprendre pour ne pas hériter de quoi que ce soit de cet homme. 

Elle mène une vie paisible, travaille d'arrache pied afin que sa sœur puisse finir son université et si elle y arrive c'est grâce à l'aide de Harry. Cet homme est le seul qui est au courant du secret de Jenny, le jour où il l'a trouvée entrain de voler du lait plutôt que des bonbons, il l'a sommée de lui raconter son histoire et lui a proposé du travail. Depuis elle vit et fait vivre sa sœur grâce à Harry. 

Ce qui pourrait lui manquer c'est un enfant mais elle sait que cela sera compliqué. Harry lui propose alors de lui avancer l'argent pour une FIV. Grâce à cela Jenny va peut être pouvoir réaliser son rêve... Durant l'examen elle apprend que son oncle lui a détruit quasi toutes ses chances de tomber enceinte. Le jour où Tru est allé lui parler il s'est vengé sur elle et elle en connaît maintenant les répercussions. La FIV est cependant faite. Harry la soutient plus que tout, malheureusement ce dernier fait une attaque et est hospitalisé. 

Ces deux enfants viennent à son chevet, ils n'étaient jusqu'alors intéressé que par une chose: l'argent de leur père. Les voilà donc avec le plein pouvoir. Jenny fait une fausse couche et a du mal à s'en remettre. Elle tombe alors sur Tru et lui avoue quasi toute l'histoire. Puis les enfants de Harry la renvoie et ne se gênent pas de lui rappeler sa dette envers leur père. 

Sans travail, sans argent pour payer l’université de sa sœur, Jenny commence à se dire que pire est impossible. Mais Tru vient à son secours, il ne l'a jamais oublié au cours de ses années et malgré tous les quiproquos qui vont encore se jouer il éponge les dettes de Jenny et lui propose une autre tentative FIV mais avec son sperme à lui. 

Après tout lui aussi se fait vieux. L'amour aidant, malgré les coups bas du destin, ces deux là sauront se trouver...

dimanche 28 février 2016

Blessée à jamais - Patricia Pattyn

Comment guérit-on de son enfance quand elle vous a été volée, arrachée, piétinée de la plus atroce façon? Patricia Pattyn, qui à bouleversé la France avec le récit de son martyre, a aujourd'hui quatre enfants, une vie heureuse et un rêve pour lequel elle se battra de toutes ses forces: celui d'un monde où les enfants vivront en paix, dans la gaieté et l'innocence... 
Et pourtant, avant de croire enfin que le bonheur peut exister, il lui aura fallu de longues années de lutte contre elle-même et les démons qui l'assaillent, d'allers et venues entre l'espoir et le découragement absolu. Pour obliger le malheur à lâcher sa proie, elle aura fait preuve d'une volonté de chaque instant, d'une infinie persévérance. 
Mais son vrai combat ne fait que commencer. Maintenant la force est en elle. Patricia est née, et plus rien ne pourra l'abattre.

Mon avis:
Cette histoire remue les tripes et le cœur. Je n'ai pas lu le premier livre de Patricia Pattyn qui retrace les choses ignobles qu'elle a subi mais quelque part je ne suis pas mécontente car le peu que j'en ai lu dans ce livre-ci m'a déjà assez remuée! Je ne suis pas certaine que j'aurais pu en supporter plus, je n'aurais sans doute pas pu lire l'intégralité des propos crus et détaillés des vices les plus ignobles qu'un être puisse avoir. Par conséquent, et en me basant que sur ce livre-ci, je peut déjà visualiser une infime partie de l'horreur vécue. 
/! Cet avis est long et laborieux mais je ne pouvais effacer des étapes!/

Patricia a eu une enfance dont personne ne pourrait imaginer les conséquences sur sa vie d'adulte. Famille nombreuse, peu d'emploi, pas de travail et donc pas d'argent, pas de nourriture et pourtant l'amour inconditionnel d'une maman qui malgré tous les malheurs arrivait encore à donner un réconfort à ses enfant mais surtout à Patricia qui était la plus jeune de la fratrie... 

Un père qui n'avait pas de mal à frapper, insulter et qui abusait de la boisson, puis un beau père qui lui ne buvait pas et qui pourtant fera subir à cette famille des atrocités innommables.... À l'époque c'était au cœur d'une petite cabane, et surtout le soir quand il rentrait et qu'il partait en chasse du moins rapide à se cacher... Mais comment à 5 ans Patricia aurait pu fuir cet homme sur sa moto? Comment aurait-elle pu faire pour échapper aux vices de ce monstre qui la tuera plusieurs fois de l'intérieur... Elle à 5 ans à peine quand sa mère décède sur cette moto. 

Les enfants se trouvent à l'orphelinat et là encore ce n'est pas le bonheur car si les viols ont cessé, les bonnes sœurs sont adeptes de la discipline par les coups.... Mais Patricia tient bon et parvient même à aider quelques autres jeunes enfants.... À peine adolescente, son oncle vient la reprendre de cet endroit, mais l'espoir qui naît en Patricia va vite être éteint... Son oncle vient en réalité chercher un objet sexuel. Sa tante ne dira rien pour contrer son mari, pire encore elle rabaissera Patricia. Cette dernière est encore tué à petit feu mais se forge une carapace qui lui permettra de survivre jusqu'à ses 21 ans. 

Entre deux elle a pu commencer à travailler dans un hôpital et le jour de sa majorité elle part avec son oncle et sa tante à la banque reprendre ses droits sur ce que sa mère lui a laissé. Cet héritage qu'elle ne veut pas toucher mais qu'elle reprend au nez et à la barbe de ce couple de barbares! Puis elle part, libre des vices qu'elle a du subir encore et encore....

Alors jeune adulte elle se consacre exclusivement au travail, dormant à peine quelques heures par nuit. Mais dormir est un bien grand mot quand la nuit apporte surtout son lot de cauchemars. Patricia ne dort quasiment pas et la peur de l'homme à la moto sera toujours à l'attendre la nuit. Elle se tue encore mais d'une autre manière: le travail. Acharnée, toujours présente. Elle y rencontre David. Il sera son premier soleil dans le monde de la nuit noire qu'elle connaît. Il lui permettra de sortir un peu de l'hôpital dans le quel elle travaille et vit. Il sera sa première bouffée d'oxygène. Il lui tiendra la main quand elle défaillira pour la première fois. Mais il finira par partir pour rentrer dans les ordres de l'église.

Patricia retrouve alors ses angoisses d'avant, qui ne l'ont jamais quittée mais qui c'étaient atténuées. Elle peut néanmoins compter sur son amie Jacqueline. Cette dernière va lui montrer à quel point elle vaut la peine d'être regardée et d'abord par elle-même. Avec son aide elle s'inscrit dans une agence de mannequinat à Paris. Elle n'ose y croire et pourtant elle comprend vite qu'elle y à sa place. Alors malgré son école d'infirmière qui n'est pas finie elle remet sa démission et n'attend plus qu'une chose: partir du Nord. Ce Nord qui lui a pris plus de vingt ans de sa vie sans pour autant ne pas lui avoir apporté grand chose.

A Paris elle retrouve une nouvelle liberté, une nouvelle vie, une nouvelle elle. Mais si la joie est au rendez-vous elle ne durera que très peu de temps. Naïve elle fera rentrer chez elle l’œil du démon. Un violeur en série qui va en une nuit l'amener à nouveau à ses 5 ans. Elle rencontrera alors un policier, Jacques, qui va lui apporter bien plus que le simple arrêt de son violeur. Il lui apportera un nouveau soleil, de la force et sera avec elle la patience même. Elle avancera grandement avec l'aide de Jacques et verra sa carrière décoller. Malgré les points bas elle continuera sa bataille quotidienne contre les démons qui la tenaillent. Mais Jacques aussi partira, muté à Marseille. Malgré le faite qu'il lui demande de la suivre, Patricia sait que ce ne sera pas le cas.

Elle fait la rencontre d'un baron lors de son premier vrai défilé. L'homme présente bien et malgré son âge avancé s'intéresse grandement à Patricia. Elle laisse donc Paul rentrer dans sa vie. Il lui envoie régulièrement des fleurs, lui parle de tout et de rien, ils se rencontrent dans des endroits emplis de luxe. Paul se montre toujours d'une galanterie incroyable et Patricia accepte même de partir dans une expédition avec lui. Les photos lui rapportent bien assez pour vivre mais la peur de la nuit est toujours là. Paul lui propose un appartement qu'il a et qu'il n'occupe pas. Un appartement luxueux et pleine de confiance Patricia accepte. Les formalités sont vites remplies, Patricia quitte son petit studio pour un appartement de grande valeur. À peine la porte fermée voici que Paul montre son vrai visage. Cet homme qui disait vouloir la prendre sous son aile va lui montrer que le vice est caché partout. Voici à nouveau Patricia tuée à coups d'homme. Tuée par qui elle en avait confiance. Tuée à nouveau et muette à nouveau. 

Elle se tait sur ce qu'elle subit, continue à travailler. Se fait deux amies précieuses: Caroline et Marine. Le temps passe, on ne sait comment Patricia peut continuer à subir ce qu'elle vit au quotidien. Et pourtant Patricia se bat avec acharnement. Toujours sous la coupe de Paul elle va pour autant trouver un appartement à elle. Une fois cette étape passée elle peut enfin soupirer un peu plus. Paul l'appelle toujours et elle continue d'être soumise à lui mais au moins elle à un cocon où respirer en dehors de lui. Mais la peur de la nuit et de l'homme à la moto est toujours présente. 

À une fête donnée par Caroline elle fera la rencontre de Pierre, médecin, et saura de suite que c'est l'être qu'elle attendait. Pierre est absent bien souvent mais pourtant Patricia sait que cet homme est le seul qui pourra la comprendre. Patricia avoue son passé à Paul et malgré la difficulté elle parvient afin à tourner une page douloureuse de sa vie. Pierre est prévenant et aux petits soins et malgré ses longues absences cette vie plaît à Patricia. Cette dernière se débat toujours contre ses démons mais tombe enceinte de Pierre et vit cette grossesse comme une renaissance.

Marine a le même âge que Patricia et pourtant elle est devenue comme une maman pour elle. Elle est là quand il faut la rassurer, quand il faut éloigner les démons et quand il faut préparer la chambre de ce bébé. Pendant la grossesse Patricia est enfin bien, elle sent que tout est derrière elle. Elle donne naissance à une magnifique petite fille. Pierre est ravi et malgré ses éloignements il tient à sa petite famille. Pas besoin de se marier pour s'aimer. Le fleuve est tranquille et pourtant les tracas reviennent. 

Patricia n'a plus d'hormones de grossesse, qui sont à elles seules aussi puissante qu'une drogue douce. Elle rechute et fait une tentative de suicide. Elle se battra pourtant avec l'aide de Marine pour se relever, retravailler, gagner contre les ombres de la nuit. Au cours d'un voyage elle rencontrera Jacqueline, une maman seule de 6 enfants et vivant avec sa maman qui sont affamés et qui l'implore de la prendre en France pour la faire travailler et qu'elle puisse nourrir sa famille. Patricia aide ainsi une famille tout en se sentent plus sure d'avoir quelqu'un à domicile pour sa fille. 
Passent quatre ans qui n'arrangent pas la dépression de Patricia mais Marine est toujours à ses côtés, Jacqueline à mis assez d'argent de côté pour pouvoir rentrer chez elle et ouvrir un commerce et Marine a permis à Patricia de trouver une remplaçante: Luna. Espagnole bien vivante, avec un accent chantant qui calme sa fille et qui lui permet de savoir cet enfant entre de bonnes mains. Puis un deuxième enfant grandit dans son ventre et les hormones lui permettent à nouveau de voir la vie en rose. Une deuxième petite fille viendra agrandir le clan. Mais Pierre redoute que Patricia ne rechute à nouveau et lui impose de voir un psychiatre. Il le connaît personnellement et sait qu'elle peut avoir confiance en lui. Même si Patricia voit en cet homme la possibilité de se libérer de ses démons mais les mots ne sortent pas. 

La Petite ainsi qu'elle se nomme enfant, ne veut pas se livrer. Il lui faudra du temps et des médicaments pour faire son chemin mais rien ne marche. La Petite ne sort pas, ne se livre pas et Patricia continue de se mourir petit à petit. Encore une séance photo à l'étranger et elle trouve Yasmina qui viendra aider Luna. Le monde se fait petit et malgré l'amour de ses filles elle n'arrive plus à avancer. Viendra un garçon, enfin ce petit homme qui grandira en elle... Un homme qu'elle entourera de son amour mais dont la fin de grossesse la laissera encore plus bas que d'habitude. Elle a depuis une nouvelle thérapeute qui la gave de médicaments, plus de malheur, plus de gélules, une nouvelle tentative de suicide. Marine toujours là, toujours présente, toujours aimante. Patricia perdra 5 ans qu'elle ne saura guère vivre, elle sera dans une mare noire remplie uniquement de gélules. 

Puis un jour elle se reprendra, arrêtera tout son traitement et se reprendra en main. Elle prendra à nouveau ses enfants dans ses bras, ses amies toujours à ses côtés. Puis un livre, un défouloir, une émission télé, des gens qui la reconnaissent et qui la remercie d'avoir le courage de s'être livrée.... Et elle découvre aussi d'autres cas que le sien, elle découvre un tas d'enfants maltraités, violés, meurtris dans leur enfance... Et elle se jure de se battre pour que les enfants puissent vivre dans un monde où ils seront protégés contre ces faits...

Les mots les plus doux - Millie Criswell

Ellie a presque tout pour être heureuse : un bel appartement, un boulot en or, et un chien adorable… Ne lui manque qu’un homme avec qui tout partager ! Mais voilà que l’équilibre de cette vie quasi parfaite est menacé par une visite dont Ellie se serait bien passée : sa mère débarque ! Et elle s’installe ! Avec ses manies, ses réflexions incessantes, et son obsession de la propreté. Une véritable catastrophe… et ce n’est que le début des ennuis : le même jour, Ellie apprend qu’elle a un nouveau patron. Et pas n’importe lequel. Michael, son ex-fiancé. L’homme qui l’a abandonnée devant l’autel, mais qu’elle n’a jamais oublié. Le seul à qui elle ait jamais dit « les » trois petits mots, les plus doux qui soient… 

Mon avis:
Ellie a été lâchée par son fiancé qui était aussi son premier vrai amour. Mais elle a su se relever, elle a fini ses études et travaille là où elle a toujours rêvé de travailler. Elle a des collègues sympa, un appartement qui ferait pâlir d'envie grand monde et un chien qui partage son quotidien. Tout va donc pour le mieux ou presque.... 

Son patron change du jour au lendemain et il s'avère que le nouveau n'est autre que Michael son ex-fiancé. Ellie a gardé une haine pour cette homme qu'elle peut difficilement cacher et pourtant il va lui falloir force et courage pour arriver à surmonter son dégoût. Mais au final Ellie se rend compte qu'elle a encore de l'attirance pour cet homme qu'elle déteste de tout son être. Elle fait de son mieux pour s'en tenir éloignée mais il faut dire que Michael ne l'aide pas réellement vu que lui n'arrête pas de lui courir derrière. 

En parallèle on fait la rencontre du coach sportif d'Ellie, Will, qui travaille dans la salle de sport que fréquente aussi Michael. Il s'avère être d'une grande écoute et surtout de très bon conseil! Faut dire que lui même n'a pas eu un passé très rose! La situation pourrait sembler déjà bien compliqué mais voi que la mère d'Ellie débarque car son père, en pleine crise de la cinquantaine, vit une cyber-relation! 

La mère d'Ellie ne tolère aucune forme d'infidélité et voit là la fin de ses 35 ans de mariage! Elle s'apprête alors à faire de grands changements dans sa vie mais pour tout cela elle doit s'éloigner de son mari. Elle débarque chez sa fille, change de tenues vestimentaires, de coupe de cheveux, fait du sport et participe même à des rendez-vous galants... Mais veux-t-elle réellement aller de l'avant sans l'homme qu'elle a depuis toujours aimé? 

On suit également l'histoire de Becky, une collègue d'Ellie. Mariée et maman d'un jeune petit bonhomme, elle s'apprête à déménager mais cela ne l'a comble guère. Elle n'aime pas l'endroit choisi, encore moins le fait que ce soit si près de chez sa belle-mère qui règne déjà de main-mise sur son foyer... Elle s'apprête alors à en discuter avec Ben quand ce dernier la somme de choisir entre rester seule ou partir avec lui et son fils. Prise de court elle demande de l'aide à Ellie et fini malgré tout par trouver la force de quitter son mari et de trouver un avocat qui protégera ses intérêts. Elle préférerait bouger des montagnes à mains nues plutôt que de voir la garde de son fils confiée à Ben et le voir ainsi élevé sous la coupe de sa belle-mère! 

Quant à Michael il fait de son mieux pour se comprendre lui-même, il est maintenant à la tête d'un service et a le poste qu'il désirait. Son appartement est confortable et il l'a agencé avec goût, il essaye de s'améliorer en cuisine et fait de son mieux pour convaincre Ellie qu'il tient réellement à elle. Mais alors pourquoi ce refus du mariage et son éloignement aux sentiments qu'il ressent pour la jeune femme! Alors qu'il n'arrive toujours pas à lui expliquer que cela vient de son enfance, il se confie à Will. Son père avait fait faillite et perdu tout ce qu'il avait du jour au lendemain, Michael qui n'avait que 7 ans à l'époque a vécu cela comme un drame insurmontable et c'est juré de toujours avoir un emploi stable et bien payé. 

Il n'avait cependant pas vu que ce qui a permis à son père de remonter la pente c'est l'amour de sa famille... Alors qu'il s'apprête à comprendre que l'amour peut aller bien plus loin que ce qu'il ressent pour Ellie, cette dernière doit gérer les crises de ses parents.... Son père comprend enfin qu'il a commis une énorme bourde, mais la mère d'Ellie pourra-t-elle lui pardonner un jour? 
Michael vient enfin à reconnaître son amour à Ellie en la demandant en mariage et cette dernière lui annonce être enceinte... Le bonheur peut-il en être encore plus grand?

mercredi 24 février 2016

Pour sauver ma fille - Marie Joly

La disparition d'un enfant est le drame que redoutent tous les parents. Quand elle découvre que sa fille est tombée dans les griffes d'une secte, Marie Joly réalise soudain qu'un tel malheur n'arrive pas qu'aux autres. 
"Tout, je ferai tout pour sauver Sara!" se promet-elle.
La seule arme de cette mère bouleversée: l'entêtement de son amour. Elle décide de retrouver coûte que coûte la servante muette et résignée qu'est devenue sa fille. Commence alors une lutte acharnée contre l'emprise affective et morale que la secte exerce sur Sara, prisonnière volontaire. Torturée par la peur, elle monte < l'opération Sara >, point de départ d'une aventure pleine de dangers destinée à sortir sa fille de l'enfer... 

Mon avis:
Marie vit une vie paisible, elle a une jolie maison, deux enfants qu'elle aime plus que tout, des jumelles qui ont toujours été proches. Anne vit au loin, elle est mariée à un marin et s'apprête à être maman. Sara vit encore avec elle et étudie à l'université. Une vie paisible qui va être mise à mal du jour au lendemain. 

Un soir en rentrant Marie ne trouve Sara nulle part. Si elle s'inquiète, comme toutes les mamans le feraient, elle a une dose supplémentaire à cause de la maladie de Sara. Sa fille est diabétique et elle a besoin de son traitement 4x par jour, au début il avait été vraiment rude de trouver le juste équilibre mais Sara y est parvenue même s'il lui arrive encore des pépins. Alors ce soir-là Marie s'inquiète surtout de ne pas savoir si un malheur lui est arrivé mais elle finit par se dire qu'elle est bien sotte de penser à des choses pareilles et s'en va dormir... Mais le lendemain pas de Sara, malgré tout Marie commence à chercher où sa fille pourrait bien être allée. 

Elle fouille ses affaire, appelle l'université, les amies, Anne, mais rien. Personne n'a de nouvelles de Sara. Sa sœur jumelle va aider Marie à trouver la cachette secrète qu'elles avaient et les lettres que Marie découvre sont toutes au sujet de Dieu. Commence alors une inquiétude que jamais Marie ne se serait imaginé devoir avoir; dans quel groupe, église ou autre sa fille s'est-elle donc mise... Des recherches qui lui apportent bien plus de soucis que de réponses... Puis enfin un message de Sara qui lui indique aller bien et se marier bientôt. S'est l'étonnement complet pour Marie. Elle fait appel à la police, à des avocats, à ses amis et tous lui disent d'abandonner et de laisser sa fille mener sa vie. Seul Jo comprend l’inquiétude de Marie et va l'aider de son mieux à retrouver Sara. 

D'abord la trouver, quel groupe a-t-elle intégré? La réponse ne se fait pas attendre et elle épouvante Marie; sa fille est dans une secte. Elle qui était si intelligente, pleine de vie, remplie de projets... Elle suit aujourd'hui son "mari" partout dans la rue et pendant que ce dernier prêche elle reste sans bouger ni parler à ses côtés, l'endroit où ils vivent ressemblent plus à un squat qu'à une véritable maison. Marie s'inquiète surtout que sa fille en soit à son deuxième coma diabétique alors que les médicaments sont payés. Mais sa fille est loin de ce que cette mère peut imaginer....

Endoctrinée, soumise et avec la peur que si elle part tout peut arriver à ceux qu'elle aime, privée de l'argent qu'elle est sensée recevoir pour ses médicaments, Sara vit sous la coupe de l'homme qui prétend l'aimer. Sa mère fait des pieds et des mains pour la faire sortir de là mais rien n'est simple car cette jeune femme est adulte et qu'elle dit haut et fort vouloir rester auprès de son mari. Vient alors une aide providentielle à Marie qui va lui expliquer ce que les sectes font et comment on peut changer la vie de Sara. Elle lit des dizaines de livres sur le sujet et chacun l'angoisse d'autant plus car ce qu'elle apprend dans ces livres est devenu le quotidien de sa fille.

Elle doit alors, pour la sauver, l'éloigner de la secte ne serais-ce que quelques jours. Elle va donc la chercher avec 2 amis de Jo pour avoir la preuve qu'elle part de son plein gré et ne pas être accusée par la secte du kidnapping de sa propre fille! Elle utilise le motif du bébé qu'Anne vient d'avoir et sa marche, prise dans le tourbillon Sara accepte de partir avec elle malgré les paroles menaçantes de son mari. Commence alors une bataille qui va être une épreuve plus que difficile pour Marie. Sara est sortie mais dans quel état!? Elle n'est plus que l'ombre d'elle même, elle a fait 4 comas diabétiques en 8 mois à peine et en plus elle a fait 3 fausses couches sans même avoir le droit d'aller chez le médecin. 

Sa sœur Anne l’accueille une semaine, le temps qu'elle puisse au moins se sortir les choses horribles qu'elle à l'esprit. Mais son mari ne lâche pas l'affaire, il va porter plainte pour disparition en indiquant que Sara est fragile d'esprit et qu'elle sort d’un asile.... Et la tactique marche vue que toutes les radios diffusent le message d'alerte. Alors que quand Marie recherchait sa fille personne dans la police n'a pu l'aider voilà que la police écoute le mari de sa fille pour lancer un avis de recherche. C'est le monde à l'envers pour cette maman. 

Elle va alors continuer ses recherches et tomber sur un consultant qui est lui-même sorti d'une secte et qui va aider Sara, malgré tout cela Sara n'est encore pas encore convaincue que sa mère ait raison, mais elle accepte d'aller dans une structure spécialisé pour des personnes qui tentent d'échapper à des sectes. Là enfin elle peut respirer et être en sécurité. Puis le mari vient jusqu'à chez Marie, il rentre de force et est menaçant. Il se fera arrêter mais c'est la goutte de trop pour Maire, elle décide alors qu'elle doit partir en voyage avec sa fille. 

Sa sera l'Australie pour s'éloigner au mieux du Canada. Sara est ravie, Marie respire enfin... La suite de l'histoire on ne la connaîtra pas. Sara s'est-elle défait de ce mariage, a-t-elle eu enfin conscience d'avoir été dans une secte? Sa santé s'est-elle améliorée? A-t-elle pu reprendre goût à la vie? Ses études? Et sont-elles retournées vivre en tout tranquillité? 

Si Marie à écrit se livre c'est bien sur pour faire connaître son histoire, mais on découvre aussi à l'intérieur qu'elle à dû en prime abord le faire car financièrement elle n'arrivait plus à suivre son combat pour sauver Sara. Elle a donc promis un livre contre de l'argent immédiat et pouvoir ainsi sauver sa fille. On se réjouit qu'une mère ait fait une telle démarche qui nous donne une autre vision des sectes et surtout de leurs membres.

lundi 22 février 2016

Toutes les femmes s'appellent Marie - Régine Deforges

Marie est jeune, belle et veuve. Elle aime plus que tout son fils handicapé mental, Emmanuel, qui ne peut littéralement pas se détacher de cette mère tant aimée. À l'adolescence, le trop-plein d'amour d'Emmanuel transforme radicalement la relation entre la mère et le fils. Radicalement et dangereusement, selon la morale établie. 

Avec ce court roman, Régine Deforges signe une oeuvre littéraire puissante, dans la veine de Pour l'amour de Marie Salat ou L'Orage. Un texte entêtant qui pose la question dérangeante mais nécessaire de la sexualité des handicapés : comment appréhende-t-on les besoins physiques et affectifs des personnes dont la différence ne permet que rarement une sexualité dite "normale" ? 

Toutes les femmes s'appellent Marie est un roman d'engagement, dans la lignée des combats que Régine Deforges mène pour le droit des femmes et la liberté d'expression.

Mon avis: 
C'est une histoire troublante, celle d'une jeune femme qui épouse un homme parti au combat, il reviendra blessé et gazé. Marie tombe enceinte et l'enfant qui naît semble bien trop attaché à sa mère surtout à la mort de son père. 

Emmanuel ne mange rien, il tête. Il ne parle pas, il grogne. Sa mère pourtant ne lui trouve pas de défauts, ou préfère ne pas les voir. Elle vit dans une villa isolée au bord de la mer et peut compter sur le soutient de son médecin qui était ami de son défunt mari. De plus ,chaque jour, Marie-Louise vient faire le ménage dans la maison et les repas. Marie et Emmanuel vivent paisiblement si ce n'est que l'enfant grandit toujours sans parler et toujours en refusant tout sauf son sein. Mais voilà que tous les médecins et spécialistes qu'ils voient disent la même chose: l'enfant est intelligent, même au-delà de la norme, mais vit dans un monde que seul lui comprend et dont le seul attachement avec le monde réel est sa mère. 

Emmanuel grandit et avec lui grandissent ses envies d'homme, voilà comment on arrive au fait que l'enfant devenu homme devienne aussi l'amant de sa mère. Comment pourrait-elle faire autrement? La seule autre solution qu'on lui propose c'est l'internement en asile, hors elle le refuse catégoriquement. Alors Emmanuel continuera d'assouvir ses besoins sexuels auprès de sa mère. 
Celle-ci tombe enceinte et craint qu'Emmanuel ne se sente jaloux de cet être innocent et ne comète le pire. Elle décide alors d’empoisonner deux coupes de champagne et de partir dans un monde meilleur avec son fils et le bébé qu'elle porte. Alors même qu'elle sait que c'est un péché mais ne serait-il pas plus grand crime que de continuer à vivre ainsi?! 

Cette histoire est narrée par Marie mais aussi par son médecin Jean, la femme de ce dernier qui était amie avec Marie, puis par Marie-Louise. 

On comprend que le sujet dérange, ou que du moins il capte l'attention du lecteur. Comme le dit si bien Régine, il n'est point prévu de structures ou de moyens pour que les personnes handicapés puissent assouvir leurs désir sexuel. En France rien n'est prévu en ce sens et on se souviendra donc de cette mère d'un enfant handicapé mental qui à 60 ans le masturbe dans sa douche chaque matin. Mais cela est-il pire qu'une tentative de viol d'un jeune homme handicapé mais ayant une réaction sexuelle physiquement active? Pourquoi seulement certains pays donnent-ils l'accès à ce droit alors que pour d'autres cela s’apparente à de la prostitution? Un sujet qui risque d'être encore délicat bien des années.

dimanche 21 février 2016

Tu n'es pas la fille de ta mère - Elisabeth Quin

A Paris, une jeune femme décide de ne pas se reproduire...
A Phnom Penh, une petite fille attend désespérément une mère...
Entre la France et le Cambodge, le parcours initiatique d'une femme qui affirme sa liberté... 
Récit bouleversant de la naissance d'un amour : celui d'une mère adoptive pour sa fille d'un autre monde. Un amour qui la renvoie à sa propre histoire...

Mon avis:
Elisabeth est la fille d'un père qui a connu une mésaventure avec son amour de jeunesse. Elle vivra avec lui une enfance quasi exclusive, elle ne voit que lui, s'importe peu de sa mère et cherche surtout à être vue par son père. Quitte à aller trop loin? Quitte à lâcher son premier amoureux pour suivre son père... Il lui dira un jour qu'elle n'est pas la fille de sa mère, et elle le verra comme un compliment. 

Elisabeth grandi et vit un mariage qui se finit mais elle continue de voir son ex mari. Elle passera par une phase où la vie suit son cours sans pour autant qu'elle suive. Elle vivra même une aventure dans les bras d'une femme, avant de rencontrer celui qui partagera sa vie et aussi ses envies. Ce qu'elle a découvert au fil des années c'est qu'elle ne veut pas enfanter, elle veut avoir un enfant en adoptant.  

À ceux qui lui font la morale de ne pas être enceinte de ce petit être elle leur répond cyniquement que des milliers d'enfants attendent le cœur d'une mère et se meurent alors pourquoi enfanter encore? Son homme a mis de côté ses envies de paternité pour la suivre dans cette bataille, pas une bataille affective mais surtout administrative. 

Au lieu d'attendre 9 mois la venue d'un enfant, on passe 9 mois à être vérifiée, surveillée, et à apporter toutes les preuves administratives pour prouver notre bien fondé! Bref 9 mois d'attente pour avoir enfin l'aval et pouvoir partir en quête de cet enfant.... Tout ce qu'Elisabeth sait c'est qu'il faut que l'enfant ait moins de 18 mois. Serais-ce un garçon, une fille, jolie ou pas, petit ou grand, mince ou gros, peu importe en réalité. 

Arrivée sur place elle est prise dans le tourbillon des consignes d'ambassade qui n'accordent plus le droit d'adoption puis qui finissent par lui accorder les papier nécessaires. Le premier enfant qu'on lui pose dans les bras ne la regarde même pas et le courant ne passe pas, Elisabeth laissera Champa dans son lit pour poser le regard sur la petite Thavery. Une petite fille toute fine qui semble lui dire, par son regard, qu'elle doit la prendre elle pour la sortir de là.

Elisabeth fera de son mieux pour apprivoiser ce petit être complètement chamboulé par son début de vie. Après plusieurs semaines sur place elle arrivera enfin à son terme et pourra rentrer avec sa fille. Une aventure racontée à vif mais à laquelle il nous manque beaucoup de détails pour vraiment accrocher.

mercredi 17 février 2016

Le voyage d'Anton - Mariana Loupan

L'annonce du diagnostic, lorsque notre fils Anton avait deux ans et demi, nous a plongés pendant quelque temps en état de choc. Il avait un syndrome neurologique qui affectait sa motricité et qui allait toucher sa parole. Les causes étaient inconnues. Les pronostics, pessimistes et vagues. Une chose devenait claire au fil des ans : Anton n'avait sa place nulle part. Pas assez déficient pour les uns, trop déficient pour les autres. Son cas n'intéressait personne. 
C'est au moment où nous avions le sentiment de perdre notre enfant et de nous perdre nous-mêmes qu'une rencontre fondamentale a eu lieu, avec le professeur Reuven Feuerstein, pédagogue et clinicien. Nous sommes allés le voir à Jérusalem dans l'espoir de sauver Anton. Nous y sommes allés pour deux semaines, et nous y sommes restés un an et demi. J'ose à peine imaginer ce que serait notre vie aujourd'hui s'il n'y avait pas eu cette rencontre...

Mon avis:
Le parcours d'Anton et de sa famille est un chemin semé d'embûches et pas des moindres. 

Ses parents l'attendaient depuis de nombreuses années et ils ne pensaient plus vraiment arriver à avoir ce cadeau. Mais à la naissance d'Anton ils oublient vite toutes les épreuves qu'ils ont vécus pour pouvoir tenir ce petit bout de vie entre leur bras. Et pourtant les galères ne sont de loin pas finies. 

Anton est un enfant très calme, mais ce qui inquiète ses parents c'est qu'il ne parle toujours pas à 2 ans et ne marche pas non plus. Ils vont alors faire face à des médecins plus que dépassés ou alors qui ne prendront pas la peine de vraiment observer Anton et qui vont rater l'occasion de soigner rapidement le petit garçon, car Anton a bien un soucis et une fois diagnostiqué rien ne sera plus simple! 

Les médecins se bornent à le voir comme un handicapé sans même lui accorder la moindre importante ou lui apporter un semblant de solution. L'école ne veut pas de lui, et pourtant ses parents se démènent pour lui faire suivre mil thérapies! Entre l'aide pour la marche, l'aide pour la parole, les médecins, les thérapeutes, les psychiatres... Tous ont pleins d'avis mais au final ce n'est pas suffisant pour qu'Anton intègre une scolarité dite normale. 

Aux portes de la solution la plus pénibles pour les parents: la mise en institution spécialisé et don un internement en quelques sortes, les parents partent à la recherche d'autres solutions et vont la trouver à des milliers de kilomètres de Paris! C'est à Jérusalem qu'Anton va vraiment pouvoir être observé, non pas comme un cas clinique, mais comme un enfant qui a besoin d'aide pour s'épanouir. Alors que tous le traitaient uniquement sur son handicap, il est enfin pris pour ce qu'il est: un enfant qui a des capacités et qui peut les développer. 

Au centre Feuerstein les enfants ne sont pas comparés les uns aux autres mais uniquement à eux mêmes. Cela peut sembler simple et pourtant cela permettra à Anton de grandir en soi et d'évoluer d'une telle façon que personne ne pourrait croire qu'il avait un soucis avant. Il lui faudra plus d'une année mais il parviendra à parler, marcher, courir, résonner comme jamais il ne l'aurait fait auparavant. 

Des parents heureux, un enfant qui se sent enfin compris et une petite sœur qui à pu grandir avec l'amour d'une famille et non dans l'ombre de l’handicape de son frère. Une histoire difficile que tous ont tenté de compliquer mais avec des parents qui se battent pour leur bonheur et ceux de leurs enfants.

lundi 15 février 2016

Une passion en hiver - Darlene Gardner

Huit ans. Huit ans que Krista n’avait pas remis les pieds à Jarell ; qu’elle n’avait pas revu ses parents, sa sœur et sa grand-mère. Et, à mesure que son taxi la rapproche de la maison familiale, les souvenirs affluent : sa relation conflictuelle avec ses parents durant l’adolescence ; la sensation d’étouffer, dans cette petite ville ; son soulagement lorsque, plus tard, elle s’est vu offrir un poste d’interprète à Prague… Et Alex. Son premier amour. Celui qui lui a brisé le cœur quand il l’a quittée du jour au lendemain. Qu’est-il devenu depuis ? Elle brûle d’envie de le savoir… et ne va pas tarder à le découvrir. Car Alex habite toujours Jarell… 

Mon avis:
Krista et Alex ont eu une courte histoire mais remplie de passion. Du jour au lendemain Krista part pour l'étranger sans qu'Alex ne comprenne pourquoi. Huit ans plus tard Krista est de retour et la passion entre elle et Alex est toujours aussi forte. 

Ce que Krista cache c'est qu'elle est partie après l'accident de son père. Ce dernier est paralysé depuis qu'elle l'a écrasé contre un mur avec une machine, cet accident qu'elle a toujours regretté mais dont elle se sent encore et toujours coupable et c'est une des raisons qui l'a poussée à ne pas revenir sur place en 8 ans... 

Sauf que sa mère l'appelle depuis l'hôpital et Krista revient en pensant qu'elle est au plus mal, en rentrant chez elle c'est la surprise: sa mère est là et n'avais en réalité qu'un ulcère... Mais elle comprend un peu que sa mère ne voulait que la faire revenir, alors même si elle lui en veut, elle va profiter des quelques jours sur place pour essayer de renouer des liens avec sa sœur. 

Cette dernière est très éloignée d'elle mais finira par s'ouvrir à elle en lui avouant être enceinte de son copain, sauf que ce dernier après une année ne veut pas se lier davantage alors elle le quitte plutôt que de lui apprendre la nouvelle. Avec sa sœur à ses côtés elle va pouvoir trouver la force pour résoudre ce soucis et voir avec un jour nouveau cette épreuve. 

Krista aide aussi sa grand-mère avec tous ces prétendants trouvés sur un site de rencontres.... Mais malgré les efforts de tous, elle ne voit que très peu son père et quand c'est le cas ce dernier lui semble toujours froid et distant.

En parallèle à son retour qu'elle veut bref il y a Alex et leur passion. Ils ne ce sont jamais oubliés et leurs corps se réclament plus que leur cœur. Mais bientôt Krista devra faire des choix, elle qui ne voulait pas rester voit en Alex les sermons qu'elle ne voulait s'avouer. 


Elle n'est plus proche de sa famille, sa sœur ne lui parlait plus, son père est distant, sa mère pleure pour ne pas qu'elle parte mais tout ce monde lui a caché qu'ils allaient fermer l'entreprise familiale. Elle se rend compte que rien n'est comme avant et ne le sera sans aucun doute jamais. Mais à la veille de son départ elle se confie à son père et ce dernier tombe des nues de la culpabilité de sa fille! Elle si loin d'eux pour ses fautes alors qu'il ne lui en à jamais voulu.... 

Krista se demande si la solitude qu'elle s'apprête à retrouver est vraiment celle qu'elle veut avoir dans sa vie... Et si la vie simple auprès de sa famille, avec l'amour d'Alex, n'est pas ce qu'elle a toujours recherché? Un choix pour la vie, mais un bon choix.

samedi 13 février 2016

Personne n'est venu - Robbie Garner

Robbie Garner n'a que 5 ans lorsqu'il assiste à la tentative de suicide de son père. Le même jour, sa mère, alcoolique, décide de le placer dans un orphelinat, ainsi que sa sœur et ses deux frères. Tenu par des religieuses, le Sacré-Cœur est en apparence un endroit paisible. Pourtant, on y commet les pires abus : privations, sévices corporels, humiliations... Robbie trouve la force de résister, mais son frère cadet Davie gardera d'importantes séquelles psychologiques. 
Plus tard, Robbie est transféré à Haut-de-la-Garenne, où des gardiens pervers et violents organisent en toute impunité des orgies sexuelles d'une cruauté inouïe. Certains enfants se suicident, d'autres disparaissent mystérieusement. En 2008, la médiatisation de l'affaire de « l'orphelinat de l'horreur » à Jersey a brusquement fait jaillir les terribles souvenirs de Robbie Garner. Personne n'est venu est son témoignage.

Mon avis:
Cette histoire est à vomir. Ni plus ni moins. Il faut avoir le cœur accroché et un moral de fer.
 
John, Robbie, Davie et Denise n'ont qu'un seul défaut: leur mère. Elle s’abrutisse d'alcool dès son réveil et ne s’occupe guère que de Denise qui n'est encore âgée que de quelques semaines. Les garçons doivent se débrouiller pour tout, quasiment seuls. John qui a alors 8 ans, tient son rôle de grand frère très à cœur. C'est lui qui s'occupe de rassurer ses frères, de les doucher, de répartir les tâches journalières qu'ils ont à faire, de les faire manger, c'est aussi lui qui pendant les vacances trouve le temps d'occuper ses frères et même de leur apprendre à nager. Il le fait avec le cœur et les tripes et il évite ainsi bien des coups que sa mère à bonheur de leur donner. 

De toute manière cette dernière est bien trop occupée, il faut dire qu'elle reçoit beaucoup d'hommes et que les enfants ne sont pas les bienvenus durant ces visites! Alors que Robbie n’a que 5 ans il voit son monde basculer quand son père fait une tentative de suicide. Il est amené à l’hôpital et sa mère disparait elle aussi. Les 4 enfants se retrouvent au cœur des oui-dire des autres habitants de l'immeuble en attendant les policiers. Ces derniers les prennent de force et les emmène dans des foyers. 

John qui a été décrit comme un délinquant par la propriétaire des lieux est directement envoyé à Haut-de-la-Garenne, Denise qui n'est qu'un nourrisson est conduite avec ses frères au Sacré-Coeur mais à peine arrivée elle est séparée de ses frères. Le Sacré-Coeur étant tenu par des religieuses il est formellement interdit d'avoir des contacts entre les filles et les garçons. Robbie se retrouve donc avec Davie et fait de son mieux pour jour le rôle de grand frère. Sauf que déjà durant leur transport par la police ils ont pu recevoir des insultes, des coups et des humiliations. Ces garçons ne savent pas encore que le pire reste à venir! 

Au Sacré-Coeur les enfants sont traités comme des servants, ils ont toutes les corvées à faire, les messes à suivre ainsi que les leçons de catéchisme. Peu importe leur religion ou leur provenance, chaque enfant devient catholique en passant par là et ce peu importe leur pensées ou ressentis. Les enfants découvrent des religieuses peu inclines à leur apporter quoi que ce soit mis à part la terreur. Puis il y a les aides qu'aucun enfant ne devrait devoir à donner. Comme quand Robbie doit aller dans l'antre de Neville. 

Neville était aussi un enfant abandonné mais, petit d'esprit, les sœurs n'ont pas eu le cœur de le mettre dehors. Elles ont alors fait une exception et gardé ce petit garçon mentalement touché, prisonnier dans le corps d'un adulte obèse et complètement perturbé! Neville est chargé de tuer les poulets qui sont quotidiennement servis! Ce qui pourrait être une tâche rébarbative ne l'est guère pour Neville qui prend un plaisir à rendre la mise à mort de ces bêtes en une torture immonde. Robbie comprend vite que Neville est dangereux mais n'échappe pas à son sadisme, ça sera la première fois qu'il devra subir des attouchements sexuels. Mais de loin pas la dernière.

Robbie grandi et devient de plus en plus hargneux, il répond aux religieuses ce qui lui vaut plusieurs punitions: coup de ceinture, coup de bâton, gifles, les enfants sont aussi enfermés des jours durant dans un placard sans lumière sans sanitaires et avec de l'eau et du pain. Robbie devient plus fort mentalement tout en étant de plus en plus détruit. Un jour l'accident de trop arrive et une des sœurs fait tomber Davie de si haut que ce dernier ne s'en relèvera qu'au bout d'une semaine et avec des conséquences terribles: lésions au cerveau. Robbie ne le saura pas de suite mais verra les changements sur Davie, ce dernier ne parle quai plus, ne sourit plus du tout et n'a plus d’étincelle de vie en lui. 

Malgré tout Robbie tient bon en pensant que bientôt ils seront tous dehors et à nouveau réunis. Il revoit John qui s'est échappé pour venir le voir et cela lui permet de tenir encore plus le coup autant pour lui que pour Davie. À force de pousser les religieuses dans leurs retranchements avec son répondant, et après une tentative de fuite, il est envoyé à Haut-de-la-Garenne. Au premier abord il pense y être mieux, la nourriture y est enfin correcte, les enfants ont du temps pour eux, ils ont des activités diverses et ont des habits à eux ainsi que leur propre espace de nuit. Mais tout cela ne cache en réalité que des choses immondes. 

Les plus jolis enfants font des soirées avec des gardiens ainsi que des hommes de l'extérieur. Lors de ses soirées les enfants sont déguisés puis forcés à boire et à fumer et cela leur permet de ne pas être entièrement conscient de ce qui leur est fait ainsi que des abus qu'ils subissent lors de ces soirées. Les enfants, tous de moins de quinze ans, doivent subir des rapports sexuels forcés, des fellations forcées et des humiliations qui n'ont pas de nom.... Que ce soit les filles ou les garçons tous y passent et Robbie n'y échappe pas. Il vient à savoir qu'en son temps, son frère aussi est passé par là. 

John est depuis parti mais maintient le contact avec Robbie et surtout lui redonne à chaque fois la force de tenir dans ce lieu abjecte. Robbie aura le temps de voir deux suicides en 9 ans mais il saura plus tard que ce n'était que la partie visible de l'iceberg. Il tient bon et est proche de sa sortie quand on lui apprend que Davie va arriver aussi. Robbie sait par les menaces des gardiens ce qui attend son frère et en averti John, cela lui vaudra la chambre des tortures pour une punition dont il s'en rappellera. John donnera une correction à l'un des gardiens ce qui lui vaudra d'être tranquille à l'avenir mais surtout ce qui fera que Davie ne sera pas touché. Au final après tant d'années la sortie arrive et il retrouve son frère. 

Les deux frères cherchent des réponses à leur malheur, après tout leur père ou leur mère n'aurait-ils pas pu venir les chercher? Ils retrouvent leur père qui n'est jamais sorti de l'hôpital psychiatrique depuis sa tentative de suicide, c'est un homme brisé qui n'aurait rien pu faire pour les sauver. Leur mère est en Angleterre et quand ils l'a retrouvent enfin c'est pour voir que cette dernière était revenu au Sacré-Coeur. Elle a repris Denise. Ils comprennent alors que c'est par manque d'amour qu'ils sont restés dans ces lieux de torture et que surtout ils n'ont plus rien à faire avec leur mère. 


Davie lui aussi fini par avoir quinze ans et donc l'âge de sortir. Si c'est celui qui a eu le moins d'abus sexuels cela sera aussi celui qui aura payé le prix le plus cher des trois frères. Il ne pourra jamais se passer de l'aide d'une personne et est condamné à vivre ainsi. Robbie et John lui trouvent un travail de portier dans un hôtel où il aura sa chambre et cela semble lui convenir ainsi. 

Au final ce livre aurait pu être écrit par John, sauf que ce dernier est mort très jeune des suites d'une maladie. Alors que Robbie faisait de son mieux pour enfouir profondément son passé c'est le soulèvement du scandale qui lui aura fait replonger. Il y retrouvera les fantômes de ceux, qui sans aucune famille dehors, n'auront pu tenir moralement, ceux que la vie a ravagé et qui ont sombré dans l'alcool, ceux qui n'auront jamais réussi à fonder de famille et ceux qui au contraire auront tout fait pour avoir ce qu'ils n'ont jamais eu. 

Mais au final la question reste entière: cette enquête apportera-t-elle réellement quelque chose? Les gardiens sont maintenant vieux, pour ceux qui sont encore en vie. Qu'est-ce que cela va changer d'ouvrir une enquête maintenant? Aurons-nous des réponses face aux corps retrouvés dans les sous-sols de Haut-de-la-Garenne? Qui seront les coupables pointés du doigt? La direction de ces institutions, la police, les services sociaux? Qui a la plus grande part de responsabilité dans la torture mentale, physique et psychique de ces milliers d'enfants?

mercredi 10 février 2016

Le bonheur en chemin - Liz Talley

Pour Dawn, les choses sont claires : son installation à Oak Stand, petite ville perdue du Texas, n’est que temporaire. Elle se donne un an; juste le temps de remettre sa vie sur des rails. Pas question, donc, de s’attacher de quelque manière que ce soit à cette ville et à ses habitants. Mais sa rencontre avec Tyson Hart vient bouleverser ses plans; très vite, Dawn sent un lien incroyable l’unir à cet homme si séduisant, au regard si intense, qui lui aussi est à la recherche d’un nouveau départ. Dawn comprend qu’elle va devoir faire face à un choix qu’elle n’avait pas prévu, et qui pourrait bien changer sa vie: partir, ou rester? 

Mon avis:
Dawn a le cœur en miettes et fait ce qu'elle peut afin de se sentir en sécurité. Elle s'est réinstallée dans la petit ville de Oak Stand et toute ses journées sont organisées et planifiées grâce à son agenda! Cela lui permet d'éviter les mauvaises surprises! Il faut dire que son enfance n'a pas été très joyeuse vu que ses parents la couvaient ne la laissaient guère sortir... 

Le jour de ses 16 ans elle s'est faite amadouer par les beaux yeux de Larry et surtout par son beau parler! Une seule partie de jambes en l'air et la voilà enceinte... Son père forcera Larry au mariage et au final Dawn devra se composer une vie sur la base d'un mariage arrangé avec un homme qu'elle ne connaît guère. Pour l'amour de son fils Andrew, elle va subir les tromperies de Larry et ce jusqu'à ce qu'elle s'aperçoive qu'au final vaut mieux ne pas avoir de père que d'en avoir un pareil! Du coup elle divorce et se retrouve seule. 

Elle a une petite boutique à elle de meubles qu'elle retape. Elle tombe sous le charme du restaurateur d'en face avec qui elle pense vivre une belle aventure jusqu'à ce que, lors d'une ballade, ils se trouvent face à la femme et les enfants de ce dernier. Blasée des hommes qui n'ont fait que piétiner son cœur, Dawn se voit en prime faire faillite. Voilà comment elle se retrouve à Oak Stand. Son frère et sa belle sœur y ont un endroit pour les personnes âgées. 

C'est un endroit où les personnes âgées peuvent faire des activités pendant que leurs familles travaillent. Dawn y a pris le relais de sa belle sœur qui s'apprête à accoucher. Elle s'adapte à cette vie malgré l'éloignement avec son fils qui à maintenant 19 ans et qui est à l'université. Elle le voit beaucoup moins et il tente même de la remettre dans les bras de son père ce qui l'a rend particulièrement nerveuse. 

Alors que sa vie est sur un fil débarque Tyson, artisan doué il est ami avec Nellie, la belle sœur de Dawn. Tyson vient rénover le premier étage de la maison afin de pouvoir accueillir plus de personnes et surtout que ces derniers puissent avoir un espace où dormir. Mais voilà que l'attirance entre Dawn et Tyson n'échappe à personne. Dawn n'est, de loin, pas prête à tomber sous le charme de cet homme et pourtant c'est ce qui va leur arriver. 

Mais Tyson n’a pas non plus été épargné par le passé! Il a lui aussi un mariage qui n'a pas survécu, la faute à son ex-femme qui, pendant qu'il était en Irak durant la guerre, l'à trompée avec son associé. Il s'est replié à Oak Stand afin de voir si la vie pouvait repartir de bon pied, surtout que le contact avec sa fille de 14 ans n'est pas au beau fixe. 

Avec des passés semblables mais surtout si douloureux l'avenir n'est jamais simple. Quand en plus le fils de Dawn essaye à tout prix que cette dernière retourne auprès de Larry et que l'ex femme de Tyson pense pouvoir revenir dans sa vie, alors là c'est plutôt à un champ de bataille que l'on pourrait comparer leur aventure. 

Mais de fil en aiguille ces deux là se sont trouvés, quitte à laisser l'amour les envahir. Dawn est pourtant en manque de confiance et Tyson devra lui montrer avec véracité la valeur de ses sentiments pour elle. Après des quiproquos qui pourraient nous arriver à tous, ces deux là se tombent dans les bras pour un avenir à deux et un mariage en vue, si si vu que Tyson à même pensé à le noter dans l'agenda qu'il a offert à Dawn pour Noël! Une jolie histoire, pleine de réalité.

samedi 6 février 2016

La soupe aux cailloux - Martine Provis

A quatre ans, la petite Marthe est encore une enfant insouciante, aimée et protégée par sa "maman-confitures". Elle ignore que cette femme qui l'a chérie n'est pas sa vraie mère jusqu'au jour ses parents légitimes viennent l'arracher à cet univers de tendresse. C'est une nouvelle vie qui commence. La séparation est douloureuse, mais elle n'est rien au regard de ce qui attend la petite fille. Elle fait la connaissance de sa sœur Alberte et de son frère Pierre. Ensemble, ils essaient de survivre et de se protéger face à leurs géniteurs, couple sadique qui ne recule devant aucune cruauté ni aucuns sévices. Grâce à une obstination et une témérité peu communes, la petite Marthe finira par échapper à ses tortionnaires. Elle racontera la suite de ce "roman vrai" d'une enfance vécue dans les chemins de pierre. Une leçon de courage. 

Mon avis:
Il n'y à pas de mots pour décrire les actes inhumains dont a été victime la petite Marthe. 

Elle à vécu dans le bonheur le plus total avec celle qu'elle appelait maman Cathy. Puis à quatre ans, un matin Cathy lui a dit au revoir en pleurant et Marthe lui est sauvagement enlevée par ses vrais parents. Pourquoi un tel placement avait eu lieu, de part quelle décision ses parents avaient pu la reprendre? On n'en saura rien. 

En revanche on découvrira que du jour au lendemain cette enfant si aimée et si choyée par Cathy c'est retrouvée entre les griffes de deux adultes complètements fous! Il n'y a pas d'autre explication que la folie pour que des gens qui se disent parents, commentent de tels aberrations! Marthe fait alors la rencontre de son frère Pierre et de sa sœur Alberte, tous deux plus grands qu'elle et déjà habitués aux sévices de leurs parents. 

Marthe découvre le rituel du matin: l'huile de foie de morue additionné à une pâtée sensée les nourrir pour toute la matinée. Mais elle découvre surtout que les enfants sont les esclaves de la maison. Ils se doivent d'être debout à 5h00 en été et 6h00 en hiver. Ils ont des tâches afin d'occuper l'ensemble de leur journée: récurer la maison, la nettoyer, faire la poussière, faire la lessive, faire le repassage, faire la couture, faire les travaux même les plus durs, s'occuper des animaux et les nourrir ainsi que nettoyer leurs caisses, travailler dans les champs, s'occuper des repas et surtout être au service de leurs parents à toute heure. 

Les enfants mangent peu et absolument pas correctement. Ils ont des journées harassantes et l'heure du coucher varie entre 22h00 et 23h00. Ils n'ont pas d'autres habits que ceux pour le quotidien et doivent bien souvent se contenter d'encore moins que le promis. Une fois les tâches connues il y à aussi la dureté de la vie, par exemple quand ils habitent encore la campagne, ils doivent se laver dehors par tous les temps. Ils doivent également marcher des kilomètres et souffrent souvent, en hiver, d'engelures. 

Après il y a les mauvais traitements, tels que le manque de nourriture, le peu d'éducation, le total déni d'affection ou de conversation. Et les actes de torture... Car la mère et le père de Marthe sont fous. Madame sait comment faire pour que Monsieur bascule et que celui-ci s'emporte en sortant son martinet pour battre ses enfants. Mais s'il n'y avait que ça.... Au bout d'un moment il ne leur faut même plus de raison, où alors ils manigance afin de mettre les enfants dans des situations qu'ils savent déjà être sujette à l'horreur. 

Les coups de pieds, les coups de poings, les coupures avec des couteaux... Quelques fois les passages à tabac sont tels que les enfants se retrouvent inconscients durant plusieurs jours! Aucun des trois n'a plus le courage d'aller contre ses parents car ils savent que sa retomberait sur les autres.... 

De déménagement en déménagement c'est la petite Marthe qui fait le plus gros des travaux avec son père. Quelques fois cela prend des semaines, une fois cela prendra même une année. Terrible année durant laquelle Marthe et sa sœur seront mise à rude épreuve. 

Pierre a depuis fugué et s'est retrouvé mis dans une pension. Il sera envoyé à la guerre d'où il ressortira blessé mais ses parents ne s'en préoccupent plus. Alberte tentera un suicide mais en réchappera pour en prendre encore plus sur le corps. Elle finira par partir à Paris en promettant à Marthe de l'aider lors de ses 21 ans. Cette dernière se retrouve seule à la merci de deux tirants qui lui font payer les départs de son frère et de sa sœur. 

Elle supportera les coups, les brimades, les insultes, la démoralisation totale qui lui est imposée, les deux jours recluse et fermée dans sa chambre après un passage à tabac avec une canne. Elle ressortira de là complètement fragilisée mais qui ne le serait pas! Elle à tenu bon et le jour prévu avec sa sœur elle vendra sa bicyclette et s’achètera un ticket puis montera dans le train pour rejoindre Alberte à Paris. 

C'est pour elle la fin d'une tragédie, pas de la guerre qui sévissait à cette époque là, mais de la destruction massive imposée durant les 17 années passées sous la coupe et les coups de ses parents.

jeudi 4 février 2016

Un baiser sous la neige - Mary Sullivan

Callie MacKintosh n’a aucune intention de s’éterniser dans ce coin perdu au milieu des montagnes. Plus vite elle pourra rentrer à Denver, mieux ce sera ! Il faut juste qu’elle réussisse à faire signer ce maudit contrat à Gabe Jordan. Son patron l’a prévenue, convaincre Gabe de céder sa propriété familiale risque de ne pas être facile. Mais, lorsqu’elle le rencontre enfin, Callie comprend que sa mission va être encore plus compliquée que prévu : Gabe est non seulement l’homme le plus têtu qu’elle ait jamais croisé, mais aussi le plus séduisant… 

Mon avis:
Ce livre n'a pas de fin! Ou en tout cas pas une qui m'a contentée....

Callie est envoyée dans le Colorado afin de convaincre Gabe de vendre des terres à son patron qui n'est autre Nick, le frère de Gabe! Les frères Jordan ne sont pas véritablement dans les meilleurs ententes et Callie ne sait pas encore dans quel guêpier elle va mettre les pieds. 

Gabe c'est le grand frère par excellence qui à la mort de leur père, lors d'une excursion en montagne, a prit le relais en tant qu'homme de la famille. Sa mère avait prit un second travail et était peu là, alors Gabe a assumé le rôle de grand frère et surtout d'image paternelle. 

Nick est le plus jeune et sa mère a toujours fait en sorte qu'il obtienne ce qu'il voulait, quand à Gabe il a fait le nécessaire afin que Tyler puisse faire ses études dans la police et que Nick fasse l'université. 

Amoureux de la belle Laura, Gabe a été trahi par cette dernière et surtout par Nick qui l'avait séduite et mise dans son lit. Afin de panser ses blessures il s'engage dans l'armée et est suivi par son meilleur ami, mais les deux compères se retrouvent dans un camion qui passe sur une mine, c'est la mort de Billy qui va lui causer le plus douloureux des chagrins. Au même moment sa mère décède et il ne peut se rendre à son enterrement car lui même est à l’hôpital. Mais Nick ne le saura pas et lui en vouera une haine inconditionnelle. 

C'est sur fond de vengeance qu'il veut donc racheter les terres de son enfance et surtout les terres sur lesquelles vit encore Gabe. Il envoi donc Callie pour le convaincre lui et aussi tout le village. Mais Callie ne connaît rien de leur histoire, une fois sur place elle va découvrir l'ampleur des querelles de famille. Tyler est toujours resté dans la région et est devenu le shérif, Gabe vit en reclus. Tout le monde le prend pour un fou alors qu'en réalité il ne s'estime pas le droit d'être heureux après ce qui c'est passé avec Billy. 

L'arrivée de Callie est comme un ouragan de bonheur dans sa vie, car même s'il tente le tout pour le tout pour la tenir éloignée, Callie revient sans cesse. Mais Gabe est loin de ce douter qu'elle est un espion de Nick et que se dernier lui a donné l'ordre, sous la menace de perdre son emploi, de tout faire pour causer la perte de Gabe et que ce dernier doive céder ses terres. Sauf que Nick n'avait pas prévu que Callie tombe sous le charme de Gabe, l'apprivoise et surtout en tombe amoureuse. 

Mais Callie tremble pour son emploi car sa maman est malade et qu'elle dit la placer dans une maison spécialisé qui coûte cher. Voilà pourquoi elle accepte ce que lui demande Nick même si cela va à l'encontre de ses principes. Sauf qu'à trop en demander Nick perd le respect que Callie avait pour lui, alors qu'elle démissionne et préfère rester fidèle à Gabe, Nick abat la carte de la trahison en disant à Gabe que Callie et lui couchent ensemble. Callie se défend en lui disant que c'était une fois et il y a longtemps mais elle pense avoir perdu Gabe, Nick quant à lui jubile! Sauf que Gabe n'est pas dupe cette fois et préfère croire en Callie. 

Quand il se rend compte que cette dernière est prise au piège après un accident il pense l'avoir perdue mais Callie s'en remet. Elle revient chez lui mais n'ose lui avouer que c'est une nuit d'adieu, le lendemain elle part et coupe tout contact. Afin de lui prouver son amour, Gabe acceptera de vendre ses terres à Nick afin que ce dernier lui donne le lieu où réside Callie. Cette dernière repart avec lui en prenant sa mère avec eux. De retour sur les terres de Gabe elle entreprend les démarches pour ouvrir une maison pour les personnes âgées et y place ainsi sa maman. Les terres vendues, Gabe et elle s'installe dans une grande tente en attendant. Ce n'est pas idyllique mais ils sont ensemble et sa leur suffit. 

En parallèle de l'histoire de Gabe et Callie, on découvre aussi l'histoire de Tyler qui est en couple. Un beau jour une jeune fille vient toquer à sa porte et lui apprend qu'il est son père. Le monde de sa fiancée s'écroule en voyant que la mère de la jeune fille n'est autre que son portrait jumeau! Après des explications plus que houleuses elle préfère partir et ne lui redonnera pas la possibilité de s'expliquer plus sur le sujet.

On apprend également que Nick était amoureux de Callie alors que, pour cette dernière, il n'était pas son type et elle à préféré rompre de suite.

Mais au final on n'en sait pas plus, Callie et Gabe auront-ils la maison de leurs rêves? Tyler pourra-t-il continuer à voir sa fille et surtout récupérera-t-il Tammy? Quand à Nick sa haine a-t-elle enfin une fin? Beaucoup de questions sans réponses...

mardi 2 février 2016

Mariage Mania - Darcy Cosper

Dix-sept mariages en six mois ! Malgré son aversion épidermique pour l'institution, Joy, trente ans, ne peut échapper à ces invitations. Mais le plus important est que le garçon avec lequel elle vit depuis dix-huit mois, Gabriel, partage son point de vue : aucun des deux ne souhaite se marier. Non, ça, jamais ! Au cours des six mois qui vont s'écouler, Joy pourra-t-elle concilier ses convictions les plus profondes avec l'affection qu'elle éprouve pour ceux de ses amis ou de sa famille qui s'engagent ? Son couple supportera-t-il ces épreuves? 

Mon avis:
Oh là là très très déçue de ce livre! Il est inscrit dans le résumé: Une comédie new-yorkaise décapante et drôlissime... Et bien je cherche encore le côté drôlissime!  

Joy est une jeune femme qui a des idées bien arrêtées sur le mariage, elle juge cette institution totalement dépassée et ne comprend pas pourquoi les gens se marient alors que le taux de divorce est énorme... Sauf que Joy est tellement sure d'avoir raison qu'elle finit par lasser ses amies! Qu'elle n'aime pas le mariage soit, mais par contre qu'elle tente de faire de son message une évidence pour tous les autres bof bof! 

Elle à un petit copain depuis plus d'une année, ils se sont rencontrés à un mariage et lui aussi n'était pas pour le mariage.... Sauf qu'en douce son chéri a depuis changé d'avis et commence aussi à être insupporté par la prose de sa dulcinée... 

Mais avant d'en arriver à la demande en mariage de Joy par Gabe, nous passerons par un tas, que dis-je une montagne, de détails sur chaque personnage du livre, tout ce qui s'y passe, s'y vit et s'y fait y est relaté dans les moindres centièmes de centimètres de détails! Vous trouvez cette phrase barbante? Le livre l'est encore plus.... Chaque personne y est décrits comme si c'était le personnage central du livre... Trop de détails qui deviennent lassants... 

Pour en revenir à l'histoire: Joy, qui aime les fêtes mais pas l'institution du mariage, s'apprête donc à participer à 17 mariages en 6 mois.... Certains sont drôles, d'autres barbants, d'autres libertins, d'autres très alcoolisés et même remplis de substances illicites.... Mais à chaque mariage Joy défend sa manière de voire les choses, tellement que même une de ces amies ne veut plus la voir comme sa demoiselle d'honneur... 

Survient alors cette femme dévoreuse d'hommes (de préférence déjà pris) qui va mettre à mal la confiance que Joy a en Gabe, à force de se ronger les ongles elle finit par voir qu'elle tient vraiment à lui... Au point qu'un soir elle accepte de l'épouser! À la veille de ses trente ans.... 

Mais après, encore, quelques mariages et surtout après avoir fait le point avec Gabe, elle se rend compte qu'elle avait accepté pour les mauvaises raisons et ne veut plus se marier, c'est la goutte d'eau pour Gabe qui préfère partir.... Joy se retrouve célibataire mais heureuse... Et surtout toujours autant certaine de ses idéaux... 

Entre deux il y aura la découverte de son frère gay qui tombera sous le charme de son associé, le barman qui serait sous le charme de Joy mais n'en aurait jamais rien dit, l'ex de Joy qui fait un grand retour perturbateur, la casseuse de couples, la copine complètement stone!!!!, et bien d'autres aventures encore qui amène un côté peps à ce livre, sans cela je me serait ennuyé à mourir de devoir lire une liste de détails longue comme le bras du géant Vert!