vendredi 12 mai 2017

Je suis qui je suis - Catherine Grive

Qu'on soit fille ou garçon, on peu avoir un chagrin.
Grave, pas grave, mais un chagrin.
Qu'on soit fille ou garçon, on voudrait pouvoir l'oublier.
Surtout quand c'est l'été et qu'on le passe à la maison.
Les copains sont partis, les parents sont là sans être là.
Alors, on vole le courrier des voisins pour se changer les idées.
Et on rencontre une fille qui n'est pas son genre.
Mais au fait, de quel genre est Raph' ?

Mon avis :
Cette lecture compte pour mon challenge 12 mois, 12 livres empruntés

Je ne m'attendais vraiment pas à cela pour cette lecture. Je pensais qu'on allais partir dans un questionnement sur les genres ou encore sur les choix de sexualité! Hors ce n'est pas du tout le cas. Raph' est en vacances et cette année c'est à la maison que les vacances se passent! Ses parents lui ont donné comme mission de faire un grand tri de sa chambre et de toutes les choses qui ont été cumulées au fil des années mais qui lui sont dorénavant inutiles. Sauf que cela lui semble une montagne, qui va d'ailleurs lui prendre trois longues semaines... Faut dire que le rangement se fait sans stress entre quelques pauses télé, des parties de tennis avec son meilleur ami et la rencontre de Sarah la cousine de ce dernier. Le temps passent vite tout en passant doucement car un mal ronge Raph: le chagrin...

D'où lui vient ce chagrin? Pourquoi s'est-il installé là? Comment se fait-il que rien ne le fasse partir... C'est aussi à toutes ses questions que Raph doit à tout prix répondre! Mais dans sa solitude une chose rend son quotidien moins banal: le courrier de ses voisins, volés dans leurs boîtes et cumulés sous son matelas... Mais quand on se fait prendre alors il y a des responsabilités qu'on en peut éviter!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Donnez votre avis ici !